Nelendark la croisée des mondes fantastiques
Bonjour à toi Nelendarkien!
Ce forum a vécu son temps et est désormais en repos.
Tu peux cependant retrouver l'admin dans un nouvel univers, sur Lombredelondres.forum2jeux.com
A bientôt!


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Bijmahal, entre vie et mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Mejaï
Voyageur
Mejaï
Féminin
Nombre de messages : 54
Race : Humaine
Activité : Empoisonneuse
But /occupations : inconnu
Date d'inscription : 09/09/2005
Bijmahal, entre vie et mort Empty
MessageSujet: Bijmahal, entre vie et mort Bijmahal, entre vie et mort Icon_minitimeMer 15 Mar - 9:55

Cela faisait maintenant plus d'une demi-journée que Mejai parcourrait le désert en direction de Bijmahal la cité du désert avec Myllfride. Le cheval ne tiendrait plus longtemps à cette vitesse et Mejai du s'arrêter pour le ménager. N'ayant aucun asile de pierre ni d'oasis propice à un arrêt sur, Mejai dut se résoudre à passer la nuit dans l'étendue désertique et vide.

Le cheval s'étendit sur le sable n'ayant aucun brin d'herbe à broutiller. Mejai avait allongé Myllfride et posé sa tête sur le foulard qui l'avait protégé du soleil durant la journée. Les nuit du désert sont glaciales, Mejai savait que cette nuit serait une des plus dure qu'elle aurait à supporter. D'habitude, elle prenait des couvertures et elle avait de quoi faire du feu mais là, son sac de voyage était en train de finir d'etre digéré par le vers des sables...


-Que Re nous garde sous sa lumière et sa chaleur...

Mejai avait une robe de plusieurs voiles et possédait deux autres foulards autour de la taille mais ils étaient loin d'être assez grand pour préserver du froid. Seule sa cape était utile en cet instant. La jeune femme traîna Myllfride jusqu'au cheval qui ne bougeait pas. Elle resterait éveillée pour monter la garde et pour faire attention que le cheval m'écrase son ami.
Après avoir étendu ses foulards et sa cape sur Myllfride, elle s'installa sur le sable profitant des dernières chaleurs de la journée accumulées sur les minuscules gravillons. Le soleil avait déjà disparu derrière les dunes et le ciel s'était teint de rose et de mauve.

Le temps passa et Mejai ouvrit les yeux quelques heures après s'être assoupi inconsciemment. Vivement elle regarda dans la direction de Myllfride. Heureusement, lui et le cheval n'avaient pas bougés.
Lutant contre la fatigue, Mejai vit décliner la lumière puis apparaître les étoiles et la lune. La lune qui annonçait encore une fois la venue du froid.
Dans l'immensité désertique, elle se sentit seule et horriblement vulnérable. Elle qui avait toujours su avoir en mains les clés des situations dangereuses, était maintenant sans armes autres que ses poisons et ses mains.
Soufflant de l'air chaud qui était dissipé par l'air glacé de la nuit, la jeune femme gardait ses mains et pieds sous sa robe. Assise en position fœtale, elle attendit le jour.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mejaï
Voyageur
Mejaï
Féminin
Nombre de messages : 54
Race : Humaine
Activité : Empoisonneuse
But /occupations : inconnu
Date d'inscription : 09/09/2005
Bijmahal, entre vie et mort Empty
MessageSujet: Re: Bijmahal, entre vie et mort Bijmahal, entre vie et mort Icon_minitimeSam 8 Avr - 21:16

Le lendemain, Mejai s'était encore assoupie et s'éveilla en sursaut. Le cheval c'était levé et il était venu donner un coup de naseaux dans les plis de la robe de l'égyptienne. Les membres endoloris par le froids, celle-ci se leva lentement et rejoignit Myllfride qui dormait toujours. Lui prenant les mains, elle fut heureuse de constater qu'elles étaient tièdes.

Remettant un des foulard à sa ceinture, Mejai entoura la tête de Myllfride de l'autre. Remontant sur le cheval après avoir réussi à y faire d'abord monter l'homme, Mejai contourna la dune derrière laquelle ils étaient et se retrouva devant un soleil déjà éblouissant et brûlant. Au départ cela lui faisait du bien. Après une nuit glaciale, il était bon de retrouver le soleil mais plus tard, la chaleur, le sable, le vent chaud et le manque d'eau tortura la jeune femme qui, comme son compagnon et sa monture, n'avait rien avalé depuis maintenant deux jours.

Ces conditions auraient déjà fait chanceler n'importe quelle femme de sa corpulence, cependant, Mejai était née dans le désert et avait pris l'habitude de ces chaleurs extremes.

Elle transpirait sous ses voiles qu'elle relevait sans arrêt pour avoir les jambes en dehors des tissus rouges et ors mais elle les remettait très vite pour éviter les coups de soleil. Mejai était certes habituée à ce genre de voyage interminable. Déjà maintes fois elle avait traversé le désert dans ce sens pour aller de Bijmahal à Briskel et en revenir. Mais jamais elle ne l'avait fait sans eau.

Le cheval commença a peiner dans le sable qui lui tordait les chevilles de temps à autre. Il bavait de la salive qui séchait vite sur son mors y laissant une pate blanchâtre imprégné du sable que transportait le vent.
Le pas devint de la marche lente et bientôt il se laissa tomber à terre.
Tombant en avant, Mejai entraîna Myllfride au sol. Elle se releva tremblante et étourdie:


-Non...il ne faut pas s'arrêter...

Elle avait soif, sa vue se troublait et ses yeux se fermèrent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mejaï
Voyageur
Mejaï
Féminin
Nombre de messages : 54
Race : Humaine
Activité : Empoisonneuse
But /occupations : inconnu
Date d'inscription : 09/09/2005
Bijmahal, entre vie et mort Empty
MessageSujet: Re: Bijmahal, entre vie et mort Bijmahal, entre vie et mort Icon_minitimeDim 7 Mai - 13:20

Bijmahal, entre vie et mort Chameau-maroc-mirage

Réveillée par quelques instincts, la jeune égyptienne se retourna brusquement et se retrouva nez à nez avec un homme de haute taille portant un foulard et la barbe qui venait d'entrer dans la tente où elle se trouvait. Il devait avoir une trentaine d'années et rit en découvrant des dents noires. La dernière image que vit Mejai avant de s'évanouir lui revint en tête: une caravane de chameaux... sûrement des nomades...

-Alors on daigne enfin ouvrir ses yeux brûlés par le soleil ? hahahaha Eh bien ma belle ne fais pas cette tete là ! On croirait un serpent venimeux prêt à frapper !

Mejaï s'était rendue compte qu'elle était pieds et poings liés et avait jeté un regard noir à l'homme basané.

-Que me voulez-vous !?

L'homme haussa un sourcil.

-Te vendre au marché de Bonpourt qu'elle question ! Une femme comme toi finira sûrement dans un sérail chez un riche marchand de la ville !

-Peste soient les marchands d'esclaves !

Mejaï porta sa main à sa ceinture et vit qu'elle n'avait plus ses poisons. L'homme se baissa vers une table basse et rit en lui montrant:

-Serait-ce ceci que tu cherches ? Ha ! Une vipère du désert que tu es !
-Jerde ! Que faisons-nous de l'homme !?
-Bah on le vendra aussi ! Il est musclé et jeune !

Mejaï comprit qu'ils avaient Myllfride. La suite de leur conversation qui se poursuivit en dehors de l'abris de toile lui fit comprendre qu'ils le retenaient dans une cage de bois avec un homme à la peau d'ébène.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Myllfride
Voyageur
Nombre de messages : 16
Activité : Alchimist-nécromancien
Date d'inscription : 03/12/2005
Bijmahal, entre vie et mort Empty
MessageSujet: Re: Bijmahal, entre vie et mort Bijmahal, entre vie et mort Icon_minitimeDim 5 Nov - 16:41

Encore mollement affaiblit, Myllfride se réveilla d’un profond sommeil. Sa position, l’endroit de son séjour, tout laissait présager qu’ils avaient été interceptés par les nomades du désert. Coucher, il regarda par-dessus lui et aperçu les délicieuses jambes de Méjaï dans une position qui ne fit que confirmer ce qu’il avait penser.

- Finir en esclave ?! Est-là une bonne fin en soi que d’être réduit à ça?! Non.

Le soleil le força à se lever. Quand cela fut, sa vue fut troublée par ce qu’il avait en face de lui. Jamais, jamais il n’avait eu l’occasion d’apercevoir un homme à la peau d’ébène, comme le lui racontait son frère. Noir, les cheveux courts, l’ossature très musclé, l’homme ne semblait pas être moins humain que l’était Myllride. En effet, du sang coulait de ses lèvres, sûrement battu par l’un des deux hommes qui s’affichait devant eux.
Il était temps de sortir mais à sa grande surprise, le cage était en bois.


*Mince*

- Que cherchez-vous jeune guerrier ?

L’homme à la peau d’ébène avait parlé d’une voie tout aussi musclée.

- A m’enfuir bien évidement !!! J’ai une idée ! Dès qu’ils s’approcheront arrachez leur quelque chose en métal, n’importe quoi.
- Ils ne s’approcheront jamais !!!
- C’est ce qu’on va voir.

Le rituelle de Myllfride lui permettant de faire sortir les flacons de son ventre le mettait dans un état de transe et cet état était suffisant pour qu’il feigne la mort. Il se mit en tailleur et commença sa chose.

Ses yeux prirent tout d’abord un fond blanc puis il simula des convulsions. Pour l’aider, l’homme à la peau d’ébène cria à la mort et s’en suivie la réaction qu’avait prévu Myllfride. Les deux autres s’approchait tandis que nécromancien était pris de fausses convulsions. Ils arrivèrent pour guetter comment leur marchandise agonisait et l’homme noir fut très rapide. D’un geste souple et brusque, il arracha un trousseau de clé.

- Que crois-tu faire avec ces clés ? Aucune ne servira à vous libérer ! Ha ha ha

Myllfride se réveilla de son faux état de transe pour rire d’un rire sournois. Il eut le trousseau dans les mains et matérialisa tout d’abord une petite épingle. Ne pouvant rien faire, les deux autres regardait d’un air interloqué ce qui se passait.

Ils comprirent ce qui se passait et allèrent immédiatement prendre leurs sabres. Quand ils se retournèrent, les deux esclaves était déjà sortis profanant contre eux une mort certaine. Le combat ne dura même pas dix minutes et se furent les prisonniers qui tranchèrent les gorges les premiers.

En essuyant le sang qui coulait sur sa joue Myllfride se dirigea vers le lieu de détention de Méjaï. Quand il entra, la pauvre essayait en vain de se défaire de ses liens. Myllfride ne la détacha pas tout de suite et s’avança sur elle.


- Je serais bien tenter de te laisser dans cette position.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mejaï
Voyageur
Mejaï
Féminin
Nombre de messages : 54
Race : Humaine
Activité : Empoisonneuse
But /occupations : inconnu
Date d'inscription : 09/09/2005
Bijmahal, entre vie et mort Empty
MessageSujet: Re: Bijmahal, entre vie et mort Bijmahal, entre vie et mort Icon_minitimeDim 12 Nov - 15:51

Myllfride et l'homme à la peau d'ébène avaient combattu tous les gardes gênants. Mejaï vit son ami s'approcher d'elle et l'accueilli avec le sourire.

Citation :
Je serais bien tenté de te laisser dans cette position.

La jeune femme replia ses jambes sous sa robe les sourcils froncés.

- Imprudent ! Le soleil t'aurait-il trop frappé ?

Baissant le ton, elle considéra qu'il plaisantait.

-Aller délivre-moi !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Mejaï
Voyageur
Mejaï
Féminin
Nombre de messages : 54
Race : Humaine
Activité : Empoisonneuse
But /occupations : inconnu
Date d'inscription : 09/09/2005
Bijmahal, entre vie et mort Empty
MessageSujet: Re: Bijmahal, entre vie et mort Bijmahal, entre vie et mort Icon_minitimeDim 11 Fév - 17:22

Voyant que Myllfride ne réagissait pas, l'homme à la peau d'ébène pris l'initiative de délivrer Mejaï. Se massant les poignets, la jeune femme jeta un regard noir à Myllfride.

- Cela t'amuse certainement ?

La jeune femme ramassa sa ceinture de potions diverses et, après avoir saisi un des sac de voyages qui traînaient dans la tente, elle entreprit de prendre tout ce qu'elle pourrait avoir besoin dans le désert. Deux outres d'eau, du pain, des fruits secs et une couverture.

- Je ne sais pas ce que vous allez faire tous les deux mais moi je m'enfui loin d'ici ! dit-elle en jetant le sac sur son dos.

Mejaï se voila d'un long foulard chatoyant et s'empara d'une dague aiguisée à la ceinture d'un des morts devant la tente. Enfourchant un cheval noir, Mejaï salua l'homme noir avec un signe.

- C'était un plaisir chéri ! Fit-elle ensuite à l'encontre de Myllfride.

Dans un nuage de poussière sablonneux, la fougueuse empoisonneuse pris la poudre d'escampette.

/HRP Avant de critiquer le RP des autres, il faut déjà s'occuper des siens. HRP/
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
Bijmahal, entre vie et mort Empty
MessageSujet: Re: Bijmahal, entre vie et mort Bijmahal, entre vie et mort Icon_minitime

Revenir en haut Aller en bas

Bijmahal, entre vie et mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !» Atelier de travail entre entrepreneurs dominicains et haïtiens» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin» Relations entre Politique, CIA et le Sida» 18 octobre , commémoration de la mort d'Anténor Firmin
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nelendark la croisée des mondes fantastiques :: L'extrême Sud :: Le Désert-