Nelendark la croisée des mondes fantastiques
Bonjour à toi Nelendarkien!
Ce forum a vécu son temps et est désormais en repos.
Tu peux cependant retrouver l'admin dans un nouvel univers, sur Lombredelondres.forum2jeux.com
A bientôt!


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

La défense de la mine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Arzok
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 52
Race : Nain
Activité : Chef des compagnies libres naines
Date d'inscription : 02/11/2005
MessageSujet: La défense de la mine Lun 5 Juin - 19:00

Arzok faisait installer des bouches à feu dans les couloirs quand une sentinelle arriva au pas de course.

"Arzok, ils sont déjà là! Ils sont des milliers!
-Déjà? Par ma barbe! Faîtes armer tous les nains. Les femmes qui allaitent, les jeunes enfants et les vieillard trop vieux pour le service passent par le tunnel qui mène à Glanderk. Et les maçons rebouchent derrière eux. Tous les autres se réfugient derrières les fortifications de la citadelle!
-A vos ordres."

Les cors de guerres Nains sonnèrent...la Guerre venait de commencer.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oromë-Archange du Combat
Modérateur. Dirigeant des anges, maître de la cité d'Anya
avatar
Masculin
Nombre de messages : 316
Age : 30
Race : Archange (Dieu, selon lui)
Date d'inscription : 21/07/2005
MessageSujet: Re: La défense de la mine Jeu 8 Juin - 14:58

L'armée d'Oromë était rangée devant les gigantesques portes de pierre closes. Déjà des béliers à tête d'acier tentaient de se ménager une brèche dans la muraille.
L'Archange organisait un conseil de guerre.


"Les Tueurs de démons combattront en première ligne. Leur armement est le plus adapté aux mines. progressez aussi rapidement que possible, pour les empêcher de maintenir une ligne de défense cohérante. N'épargnez aucun deceux qui se battront, ceux qui se rendront seront envoyés vers l'arrière avec des chaînes au pied."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arzok
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 52
Race : Nain
Activité : Chef des compagnies libres naines
Date d'inscription : 02/11/2005
MessageSujet: Re: La défense de la mine Ven 9 Juin - 15:23

Arzok passa en revue les troupes qui se préparaient à se battre. Nains guerriers, artisans, mineurs, forgerons, naines, nanillons dont le duvet naissait à peine, vieillards dont les barbes étaient déjà blanches...
Tous avaient revêtus des hauberts et des casques, tous portaient des haches et des marteaux de guerre. Tous étaient prêt à se battre. Et tous allaient mourir.
Arzok les regarda avec des larmes, ses yeux trahissaient les deux sentiments qui s'y mélaient : la tristesse de les perdre, et la fiereté de mourir à leurs côtés.

Il monta sur un rocher qui servait d'estrades aux discours et, levant son marteau de guerre en l'air hurla :


"Ar'Kazam!" Ce qui dans sa langue signalait : "Salut, nains!"

Les autres lui répondirent de la même façon. Alors, Arzok les fixa droit dans les yeux, un par un.

"Kazam, mes frères, mes soeurs, nos ainés, nos enfants, aujourd'hui, nous allons mourir."

Il y eut une rumeur étonnée dans les rangs.

"L'ennemi est plus nombreux que nous, doué dans le maniement des armes. Nous allons mourir.
Mais nous nous battrons! Parce que cette mine nous à vu naître!"

Tous les nains levèrent leurs armes en hurlant.

"Parce que nous y avons grandi"

A nouveau les nains levèrent leurs armes en hurlant.

"Parce que nous y avons connu l'amour, la haine, la tristesse et le bonheur!"

Tous les nains levèrent leurs armes en hurlant.

"Parce qu'ici sont nos temples, nos dieux et notre coeur!"

Encore une fois, les nains levèrent leurs armes en hurlant.

"Parce que nos ancètres y sont enterrés!"

Une nouvelle fois, les nains levèrent leurs armes en hurlant.

"PARCE QUE C'EST NOTRE TERRE ET QUE NOUS NE LA CEDERONS PAS A UN PIGEON DEBILE ET VANITEUX!!!!"

Les nains hurlaient comme des déments, les armes dressées vers le plafond de la grotte. Puis sur un geste d'Arzok, ils s'éparpillèrent pour prendre position. Les Briseurs de Fer se mirent enr ang derrière Arzok et ils partirent vers le point principal de résistance. Déjà les artilleurs étaient à leurs canons. Une fois en place, le nain hurla :

"Pour le Puit des Nains!"

Et de toute la grotte, se répercutant de tunnel en tunnel, toujours augmenter d'un nouveau cri, le hurlement monta :

"SOG KAZAM DORA!!!"

Au même moment, de l'entrée, un terrible craquement retentit : les portes avaient cédées...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oromë-Archange du Combat
Modérateur. Dirigeant des anges, maître de la cité d'Anya
avatar
Masculin
Nombre de messages : 316
Age : 30
Race : Archange (Dieu, selon lui)
Date d'inscription : 21/07/2005
MessageSujet: Re: La défense de la mine Sam 10 Juin - 15:03

Une section d'assaut des anges s'engoufra dans la brèche et formèra une tête de pont dans les mines pour permettre aux sapeurs de terminer leur travail...pas le moindre nain en vue...
Bientôt les portes furent repoussées et les bataillons des chasseurs de démons pénétrèrent dans le tunnel principal au pas de courses...ils montèrent un escalier d'une cinquantaine de marche...parcourirent une trentaine de mètres...et le chaos se déchaina : il y eut plusieurs explosions lorsques les bottes cloutées es anges frappèrent les runes gravées dans le sol, déclanchant la magie destructrice des lieux. Des boules de feu gigantesques se formèrent, tuant plusieurs dizaines d'anges et les colonnes pricipales s'écroulèrent, bloquant le passage...quelques anges étaient bloqués de l'autre côté, snas espoir de secours...
Bientôt un sombre tambour se mit à retentir dans les mines emplies des gémissements et des ordres des officiers.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oromë-Archange du Combat
Modérateur. Dirigeant des anges, maître de la cité d'Anya
avatar
Masculin
Nombre de messages : 316
Age : 30
Race : Archange (Dieu, selon lui)
Date d'inscription : 21/07/2005
MessageSujet: Re: La défense de la mine Dim 11 Juin - 15:59

Les pertes avaient été lourdes...prêt d'une centaine d'anges étaient morts dans les explosions et les éboulement, une cinquantaine d'autres étaient bloqués derrière...ont ne les entendaient plus, maintenant. Ils avaient hurlé que les nains arrivaient, des bruits de combats étaient arrivés de l'autre côté, puis plus rien...

Des sapeurs à grands coups de pioche tentaient de dégager le chemin...Oromë était venu en personne les encouragé, rappellant à chacun que chaque mort chez les anges devrait se payer cher en face.
Bientôt, un passage fut aménagé par les outils...

Une sections d'assaut partit en reconnaissance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oromë-Archange du Combat
Modérateur. Dirigeant des anges, maître de la cité d'Anya
avatar
Masculin
Nombre de messages : 316
Age : 30
Race : Archange (Dieu, selon lui)
Date d'inscription : 21/07/2005
MessageSujet: Re: La défense de la mine Ven 23 Juin - 20:52

Les guerriers angéliques se répendaient dans les Mines, écrasant toute résistance face à eux...mais bizarrement, jusqu'ici, ces "résistances" n'étaient que de petits groupes armés de haches et d'explosifs qui se battaient jusqu'à la mort...puis soudain, il y eut des éclairs lumineux de l'autre côté d'un couloir très long et trois obus explosifs ravagèrent soudain les premiers rangs des anges.
Les cannoniers devaient se dépécher s'ils voulaient tirer une seconde salve, car les anges seraient bientôt au contact...déjà on les entendaient charger dans les couloirs...
Les arquebusiers nains se mirent en ligne et firent claquer leurs mousquets archaïques. Une pluie de projectiles mortels tombèrent sur les anges, bientôt suivis dès que les êtres ailés furent assez proche d'explosifs fais de poudre noire enfermée dans un tube métallique. Les canons ne pourraient pas tirer une deuxième fois, et déjà les artilleurs rammassaient leurs haches pour se lancer dans le corps à corps que menaient déjà les premières lignes pendant que les tirailleurs battaient en retraite pour se poster en tireurs "de précision"...

Au loin, on entendit hurler une voie rauque : la Garde de Fer, élite des mines, menée par Arzok se lançait dans la bataille.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Arzok
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 52
Race : Nain
Activité : Chef des compagnies libres naines
Date d'inscription : 02/11/2005
MessageSujet: Re: La défense de la mine Jeu 6 Juil - 17:46

Arzok vida sa chope de bière. La dernière, il le savait. Lui et les siens, engagés dans un corps à corps sanglants dans les premières salles des mines avaient du refluer derrières les Portes Intérieures qu'ils avaient refermées derrière eux. Des quelques centaines de guerriers et de guerrières qu'il avait opposé aux milliers d'anges, seul deux cent étaient encore en vie. La Mort avait prélevé son dû, tant chez les anges que chez les nains. Maintenant, il fallait livré la dernière bataille. Déjà, les veillards, les femes enceintes ou allaitant leur enfants et les blessés qui n'étaient plus en état de se battre avaient été évacués par certains tunnels encore tenus par les guerriers barbus.
Lentement il posa sa chope sur la table. L'ambiance était horrible dans la salle. Si nul ne pleurait, tos savaient que la mort les prendraient bientôt.
Alors il se leva, monta sur le banc puis sur la table. Sa voix aux "r" roulés résonna fortement dans la salle voutée.


"Alors, compagnons, c'est ainsi que vous fêtez la fin? Mais que croyez vous perdre ici? Nous allons mourir? Et alors? Nous allons pouvoir rejoindre la forteresse sous la Montagne de Clanguedin Barbedargent, notre dieu! Y-a-til alors quelque chose qui soit digne de nous sur ce monde? Non! Nos corps ne seront peut-être pas enterrés dans la pierre, mais nos âmes entreront dans la pierre à jamais!
Allez guerriers, debout guerrières, prenez vos armes, et allons montrer aux anges qu'il y a encore des nains vivants à Belfos!"

Les guerriers levèrent leurs chopes, les vidèrent et se levèrent. Arzok vit un anillon prendre une hache d'arme...il avait trente ans, tout au plus...si peu lorsqu'on peut vivre trois cent ans.

"Reste là, ami, tu as encore une vie longue devant toi.
-Non, Maître Arzok, je viens, car je ne voudrais pas que les anges trouvent encore des nains vivants ici après la bataille. Moi aussi, j'ai le droit aux sombres tunnels de la Forteresse sous la Montagne."

Arzok sourit et tapota l'épaule du jeune nain.

"Alors viens, ami. Allons mourir ensemble."

Les portes de la mines résonnaient des coups de pioches qui lui étaient assénés. Alors les naoins sortirent par des porternes les entourant, ruant les sapeurs. Ils les massacrèrent tous avant que les guerriers ailés aient pu intervenir. Le reste fut une bataille de bien courte durée. En sous nombre, les nains furent bientôt acculés à l'une des porternes. Arzok arracha à un anges ses entrailles d'un coups de hache au ventre. Il tira un batonnet d'exploisf entouré de fer , l'alluma et le lança dans les rangs ennemis. Il brandit à nouveau sa hache, d'une main et l'enfonça à la base du coup d'un adversaire...la douleur le prit alors terriblement...il regarda son bras tranché par la lame d'un ange et s'écroula, évanoui, vaincu tant par la fatique que par la douleur. Le jeune nain et un garde de fer s'emparèrent de lui et le rentrèrent à l'intérieur. Un nain referma la porterne derrière eux, et tous ses frères l'imitant, il alluma les explosifs qu'ils portait sur lui, puis jeta son morceau d'amadou enflammé dans une caisse d'exlosifs...

Torin, puisque tel était le nom de nanillon, sentit les murs vibrés sous l'impact malgré l'épaisseurs qu'ils faisaient. Il ne put s'empêcher de verser une larme pour le sacrifice de ses frères. Il regarda le Garde de Fer à ses côtés, la mine sombre.

"Et maintenant?"

Le nain tira sa hache du feu. Elle était presque blanche à cause de la chaleur. Il la pressa sur le bras coupé d'Arzok. L'odeur de chair brûlée était horrible, mais la plaie cessa de saigner.

"Maintenant, il nous faut une solution pour survivre. Les tunels sont bouchés, le principal est tenu par les anges. Nous n'avons aucun moyen de dégager la passage.
-Et les rothés?
-Les rothés?
-Employons les pour écraser nos adversaires, si nous les lançons dans le passage, nous n'aurons qu'à nnous hisser sur leur dos, et nous pourrions passer.
-Voilà une idée qu'elle est bonne! Tu es peut-être jeune, mais ton cerveau marche vite! Allons-y!"

Les deux nains allèrent jusqu'à l'enclos des rothés. s'étaient des sortes de boeufs au pelage imposant, aussi trapus que leurs propriétaires.



Animaux dociles, habitués aux nains, il regardèrent placidement leurs maîtres ouvrir les barrière et sortirent clamement de leurs enclos, les suivant, pensant que c'était l'heure d'aller paître dans les tunnels à mousse. Ils furent regroupés dans la salle principale, devant les Portes Intérieures, qui subissaient à nouveau des coups de pioches. Les eux anins accorchèrent Arzok sur le dos d'un rothé, le ficelant pour qu'il ne puisse pas tomber. Puis Torin installa une selle à l'un des rothé - car ils formaient aussi les monture des nains et s'accrocha dessus à l'aide de cordages de cuir.

"Tu prends lequel,? demandat-il au Garde de Fer.
-Je ne pars pas.
-Quoi?"

Le Nain monta au dessus des Portes Intérieures par une échelle de fer. En haut se trouvait le système d'ouverture des portes.

"Quelqu'un doit ouvrir les portes .Si je descend après avoir ouvert les portes, les rothés resteront clames. Adieu la charge."

Le nain tira son arc court et alluma sa flèche dans un brasero. Il tira sur les paillasse de paille au fond de la salle. Le feu prit soudain, les rothés commencèrent à s'affoller. Alors le Nain tira sur le levier d'ouverture. Les portes commencèrent à gronder en s'ouvrant. Les bovidés fondirent dans la brèche, emmenant tout avec eux.

"Bonne chance" murmura le nain, en alignant lentement les tubes d'explosifs qu'ils lancerait aux prochains attaquants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Oromë-Archange du Combat
Modérateur. Dirigeant des anges, maître de la cité d'Anya
avatar
Masculin
Nombre de messages : 316
Age : 30
Race : Archange (Dieu, selon lui)
Date d'inscription : 21/07/2005
MessageSujet: Re: La défense de la mine Dim 23 Juil - 19:28

Oromë inspectait la forteresse capturée. Il se doutait que des survivants se cachaient derrière des tunnels enfouis. Il savait aussi qu'ils ne représentaient pas une force suffisante pour inquiéter la garnison qu'il allait laissé sur place.
A nouveau, la mine résonnait des coups de pioches et de marteau, mais la roche qu'ils creusaient étaient celle des statues sacrées des nains que les anges détruisaient.

Les Nains avaient perdu, les anges victorieux allaient se tourner vers un nouvel adversaire. Les nains avaient prélevés de nombreuses vies dans les rangs d'Oromë. Prêt de deux mille guerriers étaient morts, le doubles incapables de se battre pou une période plus ou moins longue. Les guérisseurs pourriaent en remettre trois mille sur pieds en quelques semaines grâce à leur soins. Mais pour prêt d'un milleirs de blessés, trop gravement touchés, la guerre s'arrêtait là.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: La défense de la mine

Revenir en haut Aller en bas

La défense de la mine

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nelendark la croisée des mondes fantastiques :: La Contrée :: Mine de Belfos-