Nelendark la croisée des mondes fantastiques
Bonjour à toi Nelendarkien!
Ce forum a vécu son temps et est désormais en repos.
Tu peux cependant retrouver l'admin dans un nouvel univers, sur Lombredelondres.forum2jeux.com
A bientôt!


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

le repos du ménestrel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
AuteurMessage
Bran
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 53
Race : Humain
Activité : Chevalier errant
But /occupations : Servir la reine et la population
Age d\'apparence : 27ans
Résidence : Sur les chemins
Penchant : Bon
Date d'inscription : 28/03/2007
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel Dim 22 Avr - 16:20

Le chevalier fut surpris par le départ précipité de la jeune femme qu’il avait sauvé et lorsque le ménestrel la suivit, il retira son épée de la terre et les suivit en courant. Lorsqu’il arriva à ce qu’il compris être le campement de la petite troupe, il trouva Winor et la jeune femme autour d’une lettre.
Par respect et par politesse, Bran se contenta de s’approcher de face pour ne pas lire le parchemin. Il pu lire sur le visage du couple, une tristesse non feinte et il compris que la lettre ne pouvait contenir qu’une mauvaise nouvelle.


- Si ce n’est pas trop indiscret, puis-je vous demander ce qui chagrine à ce point une si jolie demoiselle et un ménestrel pour qui le métier est avant tout de combler une assemblée de ses récits palpitants ?

Un bruissement de buisson se fit entendre et la monture du chevalier vînt mordiller les cheveux en bataille de son maître. Le chevalier le repoussa gentillement et attendi une réponse en caressant ses crins.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winor
Membre de Nelendark
avatar
Masculin
Nombre de messages : 169
Age : 27
Race : Demi-elfe
Activité : Ménestrel
But /occupations : Parcourir le monde et chanter
Age d\'apparence : 27
Penchant : neutre
Date d'inscription : 05/12/2006
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel Dim 22 Avr - 17:27

Winor posa une main qui se voulait réconfortante sur l'épaule de Crépuscule et s'accroupit près d'elle. Il survola la lettre et tenta de voir les choses du bon côté, Brunield avait choisi sa voie et quoi qu'il eût fait, elle serait partie. Il regretterait tout de même son absence, mais au fond de lui, le ménestrel était certain qu'elle ne serait pas partie si cela n'avait pas été vital. C'est pour cela qu'il devait accepter son départ sans lui en vouloir et prier pour qu'elle revienne au plus vite de sa quête, car la guerrière reviendrait, il en était persuadé.
Winor vit alors la silhouette du chevalier se dessiner devant lui et son amie, quand il eût fini de parler, le ménestrel s’éclaircit la gorge et prit la parole :


- Le départ d’une personne peut accabler quiconque tenait à elle, que l’on soit une magnifique elfe ou un joyeux ménestrel. Ce soir Brunield, une guerrière de race humaine nous a quitté pour une affaire personnelle dont nous ignorons la cause. Sa présence nous manquera car nous avons passé de nombreux jours ensemble. Ma vie étant faite de rencontres, séparations et retrouvailles, son départ me touche moins que Crépuscule qui voyait en Brunield une de ses seules amies. Permettez- moi de me retirer un moment, je vais chercher du bois pour le feu, nous pourrons ainsi converser près sa chaleur si vous restez parmi nous bien sur.

Winor se retourna et s’enfonça peut à peut dans la sombre forêt.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crépuscule
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 77
Age : 28
Race : Elfe
Activité : Bergère et guerrière
But /occupations : Suivre les ordres
Age d\'apparence : 24 ans
Résidence : Partout
Penchant : neutre-mauvais
Particularité physique visible : cicatrice à la poitrine
Date d'inscription : 28/11/2006
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel Dim 22 Avr - 19:14

-NON! Winor ne partez pas … s'il vous plait

En voyant que le ménestrel commençait à s'éloigner et qu'il comptait également rester encore dans ces lieux, la panique s'était emparée de Crépusule qui ne pu retenir cette supplication pour la moins insistante. Non seulement Crépuscule avait besoin d'un ami proche sur qui s'épancher pendant ce moment difficile mais elle souhaitait ardemment quitter cet endroit où tant de malheurs l'avaient accablé. Puis avant, de se tourner vers le vaillant chevalier, afin de se présenter comme elle le pouvait malgré toutes ces émotions diverses qui l'avaient submergé, elle sécha ses larmes d'un geste rapide.

-Bien… je pense qu'il est de mon devoir de me présenter à vous, même si les conditions ne sont pas des plus favorables. Comme vous le savez déjà j'appartiens à la race elfique, plus précisément aux Hylliens. Et comme tous les enfants de mon peuple j'ai du partir à la recherche d'aventure afin de prouver mon courage de diverses manières. Ainsi au fur et à mesure de mon périple je suis arrivée dans la vaste et dangereuse contrée qu'est Nelendark, et rencontré Winor par un malencontreux hasard.

A l'évocation de sa rencontre avec Winor, Crépuscule fit apparaître un sourire qui évoqua le bonheur mais également une pointe d'ironie envers le ménestrel. Elle se rendit compte avec chaleur qu'elle commençait enfin à retrouver quelques éléments bien caractéristiques de sa personnalité qu'elle croyait effacés par trop d'émotions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bran
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 53
Race : Humain
Activité : Chevalier errant
But /occupations : Servir la reine et la population
Age d\'apparence : 27ans
Résidence : Sur les chemins
Penchant : Bon
Date d'inscription : 28/03/2007
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel Dim 22 Avr - 21:20

Le ménestrel une fois parti, Bran se retrouva seul avec l'Elfe. Il regarda en arrière car il se demandait ce que faisait l'autre femme aux longs cheveux qu'ils avaient laissé au bord de la rivière. Perdu un instant dans ses pensées, les paroles de la jeune femme devant lui le firent revenir à la réalité. Le visage grave, il la regarda et l'écouta avec l'attitude d'un homme qui compatit devant le malheur d'autrui.

Le chevalier avait lâché le licol de son cheval qui s'était éloigné pour brouter quelques herbes non loin et avait rangé son épée.
Lorsque la jeune femme parla de Winor, Bran sentit une certaine rancoeur dans ses mots. Sans réfléchir à la réaction qu'aurait la belle, il lui prit les mains et la fixa de ses yeux mordorés.


- Pourquoi parlez-vous de "malencontreux hasard" ? Cet homme vous a-t-il déjà ennuyé ? Parlez-m'en...si cela peut soulager votre coeur...

Il lui releva quelque peu le visage de sa main non gantée et lui sourit chaleureusement:

- Vous ne m'avez toujours pas donné votre nom...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crépuscule
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 77
Age : 28
Race : Elfe
Activité : Bergère et guerrière
But /occupations : Suivre les ordres
Age d\'apparence : 24 ans
Résidence : Partout
Penchant : neutre-mauvais
Particularité physique visible : cicatrice à la poitrine
Date d'inscription : 28/11/2006
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel Lun 23 Avr - 11:48

Ce regard plein de compassion et ce sourire rempli de tiédeur. Comment ne pas résister à tant de qualités? Mais il fallait freiner l'envie subite de tout lui dire, d'avouer ses frayeurs, de se laisser aller à trop de reconnaissance. C'est donc avec ce genre de convictions que Crépuscule tenta de répondre à ce brave humain.

- Et bien … en ce qui concerne Winor le ménestrel, qui au moment même où nous parlons essaye de réussir sa quête de bois, est une personne … difficile à cerner. On ne sait jamais avec exactitude se qu'il pense. Il s'exprime bien trop souvent par de vagues insinuations ou des phrases qui n'ont de sens que pour un être tel que lui. Pour tout vous dire … il…il peut parfois être blessant même si ce n'est pas son intention première. Et oui je peux dire qu'il m'a blessé…quelque fois… mais…se qui ne nous tue pas nous rend plus fort, alors j'oublie et la douleur s'en va peu à peu.

Crépuscule se permit une courte pause après ces révélations afin de pouvoir reprendre le contrôle de sa voix.

- Pour ce qui est de mon nom, vous avez sûrement du l'entendre prononcé par un de mes compagnons de route : … Crépuscule…

Le vaporeux timbre de la jeune elfe se perdit lentement dans les branches feuillues des arbres qui les entouraient tous les deux, emporté par un vent léger et parfumé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bran
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 53
Race : Humain
Activité : Chevalier errant
But /occupations : Servir la reine et la population
Age d\'apparence : 27ans
Résidence : Sur les chemins
Penchant : Bon
Date d'inscription : 28/03/2007
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel Mar 24 Avr - 14:26

Il ne fut pas difficile à l'homme de comprendre que le ménestrel avait blessé la jeune femme au niveau de ses sentiments: tout dans son regard jusqu'à ses lèvres trahissait son amertume...
Le chevalier l'écouta et lorsqu'elle lui souffla son nom, il sourit comme attendri.


- Voilà un nom qui reflète à merveille votre personne: doux, bleuté, triste et à la fois fort dans ses sons...

Bran ne lâcha pas les mains de Crépuscule et regarda un instant le ciel où les étoiles luisaient toujours. Il soupira:

- Hum...Si les peuples de la terre étaient aussi organisés que les étoiles, il n'y aurait pas de conflit et nos coeurs seraient plus aptes à recevoir les mots et sentiments des autres...Nous songerions à d'autres choses...

Plongeant son regard dans celui de Crépuscule, le chevalier paraissait soudainement troublé. Il ouvrit la bouche, la referma et finalement expliqua:

- Vous savez, je reviens d'une mission périlleuse. J'ai été envoyé par le seigneur Fagor avec quelques hommes à mon commandement au plus grand des villages barbares plus au Nord afin de peut-être sauver quelques vies. Seulement nous sommes arrivés trop tard: les Anges ont exterminé cette race et rasé les villages...

Le chevalier lâcha les mains de Crépuscule, s'assit dans l'herbe fraîche les jambes pliées et, les bras appuyés sur ses genoux, il regarda dans le vide.

- Nous sommes tombés dans une embuscade tendue par des assassins de la Guilde à notre retour: je suis le seul survivant. Le ciel m'a accordé une faveur mais j'ai ensuite été attaqué par les loups-garous que vous avez vu...

Tournant son regard vers la jeune femme il parut triste.

- Ces terres ne sont pas si hostiles d'habitude. Les créatures du Mal rôdent à cause de la guerre car ils sentent l'air chargé de sang et de peur.

Le chevalier baissa la tête et regarda le sol.

- Je souhaite un monde de paix comme mon seigneur et pour cela...je dois me rendre au plus vite sur le champ de bataille pour repousser les Anges et permettre aux dirigeants de remettre de l'ordre sur Nelendark.

Bran s'arrêta et écarquilla les yeux. A quoi jouait-il ? Pourquoi laissait-il ainsi ses craintes s'échapper de son coeur ? Brusquement il se releva et se passa une main dans les cheveux en riant.

- Haha...Je...Je ne sais pas pourquoi je vous parle de ça...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winor
Membre de Nelendark
avatar
Masculin
Nombre de messages : 169
Age : 27
Race : Demi-elfe
Activité : Ménestrel
But /occupations : Parcourir le monde et chanter
Age d\'apparence : 27
Penchant : neutre
Date d'inscription : 05/12/2006
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel Mar 24 Avr - 20:27

Le demi-elfe revint vers le campement les bras chargés de bois plutôt sec, il en avait trouvé peu, mais le jour se lèverai assez vite pour que cela convienne. Il commençait à discerner quelques brides de conversation, mais il n’y faisait pas attention. Ce qu’ils se disaient ne le regardaient pas. Le cœur léger il se mit à fredonner :

- Ce qu’a dit un tel, personne ne le sait,
Mais chacun connaît un tel qui lui le sait,
Et le bruit court et court comme un fur…
Et il laissa son mot en suspend quand il fut arrivé à quelques mètres de Bran et Crépuscule.

Regardant tour à tour la belle elfe, toujours assise et le chevalier, qui c’était brusquement levé en lâchant un rire embarrassé. Il avait du les interrompre. Avec un grand sourire et un haussement d’épaule il continua sa mélodie:


- Il court il court toujours court le furet,
Un mot à un autre mot ajoutez,
Le vent des ragots c’est mis à souffler

Nul n’est certain ; les mots, chacun les sait,
Mais nul n’a souci du prix à payer.
Quand la rumeur s’étend, et court le furet,
De vérité, d’honneur, signent de la mort l’arrêt.

Tout en chantant il posa le bois près des braises, plaça quelques brindilles et de la mousse sur le feu mourrant et attendit que de timides flammes se mettent à lécher les branches. Il mit alors quelques bouts de bois plus consistants et souffla sur le tout pour que cela prenne mieux. Une fois sa tâche faite, il se tourna vers les autres :

- Je vais finir de m’occuper de mon épaule, je reviendrais dans peut de temps.

Winor siffla doucement pour faire venir Marijuana à lui, quand l’âne fût la, il prit une de ses sacoches, l’ouvrit et en sortit de la nourriture :

-Mhh, mais j’y pense, vous avez peut-être faim? J’ai de la viande séchée, dit-il en tout sourire comme à son habitude.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bran
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 53
Race : Humain
Activité : Chevalier errant
But /occupations : Servir la reine et la population
Age d\'apparence : 27ans
Résidence : Sur les chemins
Penchant : Bon
Date d'inscription : 28/03/2007
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel Mer 25 Avr - 22:20

Bran, gêné devant Crépuscule, accueilla le ménestrel avec un sourire: d'un côté, il le sauvait d'une situation assez délicate...

- Votre chant est bien rytmé Winor ! Rit le chevalier en remettant son gant droit.

Le chevalier esquissa un sourire à Crépuscule mais dans ses yeux la gêne n'était pas partie. Le ménestrel sortit de la nourriture d'un des sacs de voyage attachés sur le dos d'un âne.
Bran s'éloigna un peu pour poser sa main sur l'épaule non blessée de l'Elfe.


- Hahaha ! Que diriez-vous de venir conter des histoires à mon seigneur dans sa cité mon bon ami ? Fagor la belle accueillera avec plaisir votre bonne humeur après la guerre !

Puis jetant un coup d'oeil à la nourriture que Winor tenait dans ses mains, il fit non de la tête.

- Gardez votre nourriture j'ai mon propre sac de provision ne vous en faites pas. Mais vous avez raison, il vaudrait mieux que l'on mange avant de se coucher.

Bran alla chercher son cheval et sortit des fruits secs, du pain et de l'eau. Le chevalier déposa dans les mains du ménestrel un onguent avant de revenir près du feu pour s'asseoir. Il tendit la tête et invita Crépuscule à le rejoindre sur la souche de chêne sur laqelle il avait pris place.

- Venez ma mie, je ne vous mangerais pas. Partageons ces quelques fruits pendant que notre ami soigne sa blessure, dit-il en jetant un coup d'oeil malicieux vers Winor. Ne vous inquietez pas: nous vous en garderons ! rit-il.

L'homme posa la nourriture dans les mains de Crépuscule et retira ses gants, ses jambières et ses coudières de métal doré. Il alla rapidement se laver les mains dans la rivière et se rassit en se passant une main dans les cheveux avant de soupirer l'air fatigué.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winor
Membre de Nelendark
avatar
Masculin
Nombre de messages : 169
Age : 27
Race : Demi-elfe
Activité : Ménestrel
But /occupations : Parcourir le monde et chanter
Age d\'apparence : 27
Penchant : neutre
Date d'inscription : 05/12/2006
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel Mer 25 Avr - 23:06

- Bien le merci Chevalier, répondit Winor au compliment de Bran Ruz et en acceptant le petit pot qu’il avait posé entre ses mains. Et bien si j’ai la possibilité de passer par votre forteresse, je n’y manquerais pas, n’ayez aucun doute. Sur ce, je vous laisse, fit-il avec un cil d’œil au chevalier.

Le ménestrel mit l’onguent dans l’une de ses poches, prit sa sacoche de nourriture et repartit vers la forêt le sourire au lèvres. Une fois qu’il eut disparut, il chercha un endroit ou s’asseoir au bord de la rivière. Il trouva vite un coin d’herbe à peine humide et baigné de la lumière de la lune ou il pouvait se soigner sans difficultés. Il s’assit et sortit la crème de soin de sa poche, l’examina un instant puis entreprit de se l’appliquer doucement sur l’épaule. Winor se dit, avec une moue, qu’il faudrait qu’il recouse sa tunique, il y tenait et il avait réussit à la déchirer.

- Arh ! Soufflât-il. Il faudrait aller dans un marcher pour trouver le fil à décoite, je devrais en parler à Crépuscule! Cela lui plairait sûrement que nous allions ensemble dans un nouveau lieu. Nouvelles rencontres, tavernes, boissons et bonne boustifaille! Se réjouit Winor. Des chansons et des femmes en foule…

Assis au bord de l’eau, perdu dans ses pensées, le ménestrel avait terminé de se soigner, mais il continua à rêvasser si bien qu’il ne voyait pas passer le temps.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crépuscule
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 77
Age : 28
Race : Elfe
Activité : Bergère et guerrière
But /occupations : Suivre les ordres
Age d\'apparence : 24 ans
Résidence : Partout
Penchant : neutre-mauvais
Particularité physique visible : cicatrice à la poitrine
Date d'inscription : 28/11/2006
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel Ven 27 Avr - 11:39

Pendant que les deux "hommes" discutaient de choses et d'autres Crépuscule essaya de se remettre en question car après avoir dévoilé ses souffrance elle s'était rendu compte mais bien trop tard qu'elle en avait dit excessivement puisqu'elle vit un changement dans le regard du chevalier, elle pouvait y lire une compréhension nette de sa situation. Encore une fois tous ces sentiments avaient encore submergé ses pensées et sa logique. Crépuscule décida donc de se reprendre… mais…c'était plus facile à penser ou à exprimer qu'à accomplir. En dehors de ces réflexions Crépuscule appris qu'en d'autres lieux plus hostiles que celui dans lequel ils se trouvaient, se produisaient une grande guerre où Anges et Loups-Garous s'associaient et dévastaient la moindre source de vie. Lui aussi s'était donc confié sans retenu à une parfaite inconnue et il exprima également son désordre intérieur en riant. Curieuse façon de cacher ses sentiments. Devant tant de singularité Crépuscule ne pu rien dire pendant un bon moment. Même lorsque Winor apparut chantant et proposant de la nourriture, Crépuscule ne s'exprima pas mais accepta le vivre que Bran avait délicatement déposé dans ses mains restées inanimées. Puis quand le ménestrel partit enfin soigner sa blessure loin de tout regard, Crépuscule décida qu'il était temps de parler au chevalier tranquillement assis sur une souche quoique ayant l'air fatigué et quelque peu abattu.

- Je pense qu'il est temps pour moi de m'exprimer sur tout se que vous avez raconté principalement à propos de ce conflit qui semble même gagner les terres les plus neutres et calmes de Nelendark. Je dois vous avouer que vos nouvelles m'inquiète et m'étonne à la fois…je m'interroge… Pourquoi cette guerre? Comment des Anges peuvent-ils commettre le mal? Si les Anges font une guerre alors nous ne pouvons nous fier à personne. Et nous avec notre maigre compagnie, comment pourrions nous combattre des adversaires si redoutables et traîtres?...

Le souffle court par tant de questions qui lui sortaient très rapidement de l'esprit Crépuscule se calma peu à peu et eut l'idée de dévoiler ses dons à cet inconnu afin de détendre cette atmosphère de crainte.

- Saviez-vous que j'avais des dons pour "contrôler" l'esprit de tout être vivant? Non, bien évidement vous l'ignoriez. Et bien je vais vous montrer se que je peux faire. Il y a quelques temps, notre compagnie à été attaquée par six araignées géantes, nous en avons tué quatre au total : une s'est enfuie et une autre est actuellement sous mon contrôle psychique.

Crépuscule se mit à genoux pour se concentrer à "appeler" l'arachnide qui depuis l'installation du campement s'était éloigné à la recherche de nourriture autre que humaine. D'ailleurs pendant cette chasse Crépuscule avait ressentit toutes les envies et contrariétés de l'animal car dés le premier instant du contact des deux esprits un lien plus ou moins épais s'était tissé entre les deux êtres. Un seul contact avec l'insecte et il vint le plus vite possible près de Crépuscule tout en s'accrochant aux branches qui pliaient sous son poids.

- N'ayez crainte je la contrôle absolument car l'esprit d'un insecte même géant est toujours facile à manier. Voulez-vous que je vous montre se que je suis capable de faire avec un tel pouvoir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bran
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 53
Race : Humain
Activité : Chevalier errant
But /occupations : Servir la reine et la population
Age d\'apparence : 27ans
Résidence : Sur les chemins
Penchant : Bon
Date d'inscription : 28/03/2007
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel Sam 28 Avr - 21:35

Bran écouta Crépuscule avec attention. Elle craignait la guerre et ses paroles auraient pu être les siennes. Le chevalier baissa la tête il n'aurait pas dût se laisser aller à parler de la guerre il n'avait fait que rendre l'atmosphère pesante. Il se rendit compte que si cette compagnie n'avait pas entendu parler de la guerre c'était que bien d'autres vivaient encore dans l'ignorance du terrible conflit. Pour eux la Paix régnait encore et aucune ombre ne venait troubler leurs esprits...

Le chevalier se ressaisit lorsque Crépuscule changea de sujet et parla de son "don". Bran avait relevé la tête brusquement: il ne supportait tout simplement pas tout ce qui avait un lien avec la magie.
Mais lorsqu'il croisa les yeux magnifique de Crépuscule, son coeur fit un bond et il détourna la tête. Au fond de lui il rejetait tout les "pouvoirs", les "dons", les "sortilèges"...mais pour elle, il était capable de considérer les dons comme de simples aptitudes sans lien avec la magie.
Il l'observa, inquiet au fond, se mettre à genoux puis il ne pu s'empêcher de se lever en dégainant son épée lorsqu'il vit une araignée géante arriver.


- Que !?

Mais Crépuscule lui affirma qu'elle avait le contrôle. Le chevalier ne rangea pas son arme pour autant mais la baissa. Sans quitter la créature des yeux, il demanda à la jeune femme d'une voix tendue:

- Vous contrôlez les esprits dites-vous ? Ce genre de créature vous obéit...mais...

Le chevalier tourna son regard vers Crépuscule les sourcils froncés par l'incompréhension et une peur intime.

- Pouvez-vous contrôler celui des Humains ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crépuscule
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 77
Age : 28
Race : Elfe
Activité : Bergère et guerrière
But /occupations : Suivre les ordres
Age d\'apparence : 24 ans
Résidence : Partout
Penchant : neutre-mauvais
Particularité physique visible : cicatrice à la poitrine
Date d'inscription : 28/11/2006
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel Sam 28 Avr - 22:04

Malheureusement Crépuscule se rendit compte trop tard que le fait d'avoir dévoilé ses pouvoirs à Bran n'avait pas du tout détendu l'atmosphère mais l'avait rendu encore plus pesante et remplie de méfiance. Sa réaction de dégainer l'épée montra une certaine peur, peut être même une répulsion envers des dons "magiques". Mais se qu'il ignorait c'est que Crépuscule n'avait jamais côtoyé aucune école de magie car elle était née comme cela, elle n'avait rien décidé et aucunement eut le choix de vivre avec un tel fardeau, qui plus est difficile à contrôler.

- Je vois nettement la peur sur votre visage, je la lis dans vos yeux, je la ressens dans vos actes et dans vos paroles. Oui, j'ai sûrement commis une erreur en vous dévoilant cela, mais…désormais je ne peut plus reculer…je regrette…

Crépuscule ne pu retenir son geste habituel de cacher son visage lorsque qu'elle se trouvait en faute.

- Et oui je peut également contrôler l'esprit d'un être humain, mais cet acte est le plus difficile car l'esprit humain est rempli de pièges, de "portes" bien fermées et même si on parvient au centre de cet esprit certaines choses sont intouchables. Je me sers de ce pouvoir qu'en cas de nécessité et toujours dans le but d'aider les autres. Jamais pour mon "plaisir".

- Maintenant que je vous ai tout dit j'espère que vous me croirez mais si se n'est pas le cas, si votre crainte est plus forte, je ne vous en voudrais pas, je trouverais que cela serait même une réaction "normale".

Puis Crépuscule s'éloigna un peu de chevalier pour ne point l'effrayer une fois de plus…pour ne pas faire naître le dégoût en lui…si se n'était pas déjà fait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bran
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 53
Race : Humain
Activité : Chevalier errant
But /occupations : Servir la reine et la population
Age d\'apparence : 27ans
Résidence : Sur les chemins
Penchant : Bon
Date d'inscription : 28/03/2007
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel Ven 4 Mai - 22:37

Le chevalier rattrapa la jeune femme qui s'éloignait par la main et la ramena doucement vers lui avec un sourire. Il planta son épée dans le sol avec force et se tourna vers la jeune femme les yeux malicieux, rieurs et confiants:

- Voilà ! Mon épée est bien là où elle se trouve. Si vous me dites que vous avez le contrôle, pourquoi ne vous croirais-je donc pas ? Vous êtes si belle et si douce...dit l'homme en approchant la main de Crépuscule de ses lèvres avant de relever son visage vers celle-ci ses yeux allant des siens à ses lèvres.

- Je n'ose imaginer en vous un quelconque esprit malin au service du Mal...

Mais que faisait-il ? Pourquoi s'approchait-il de cette jeune femme comme tout homme seul et cherchant plaisante compagnie le ferait ? L'image de Gauvain lui revint à l'esprit: ce chevalier, coureur de jupons avec qui il avait déjà eu une discussion sur ce genre de situations...
Bran recula son visage lentement pour ne pas vexer la jeune femme comme s'il n'avait jamais eu l'intention de l'embrasser.
Seulement, il l'avait bien eu...un instant...


- Et puis, s'il s'averrait que cette créature se retournerait contre vous, je la pourfendrais ! fit-il en brandissant son poing vers l'araignée arboricole.

Puis le chevalier se rendit compte qu'il tenait encore la main de Crépuscule comme un homme tient la main de sa femme qu'il ne veut pas quitter. Bran lâcha la main de la demi-elfe et lui posa une main sur l'épaule comme pour compenser discrètement cette rupture de contact physique. De sa main libre, il en fit une visière avec humour cherchant quelque chose au loin près de la rivière (il fallait dire que la nuit était maintenant bien avancée).


- Et si nous allions prêter main forte à notre votre petit ménestrel ? Peut-être s'est-il noyé ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crépuscule
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 77
Age : 28
Race : Elfe
Activité : Bergère et guerrière
But /occupations : Suivre les ordres
Age d\'apparence : 24 ans
Résidence : Partout
Penchant : neutre-mauvais
Particularité physique visible : cicatrice à la poitrine
Date d'inscription : 28/11/2006
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel Sam 5 Mai - 12:53

Battements du cœur qui s'accélère, difficultés à avaler la salive, voix qui tremble, estomac et intestins s'entremêlant. Tous les symptômes passés revenaient encore plus forts que la fois dernière. Pourquoi avait-il fallut que Bran soit si tendre et si attentionné avec Crépuscule ? Toute cette attention n'avait que provoquer le retour de "choses" qu'elle détestait et ne comprenait pas. A cause ou peut être grâce à lui, des souvenirs étroitement mêler à de fortes émotions revenaient une fois de plus la hanter. Avait-il vraiment eut l'intention de…l'embraser ? Non. Crépuscule avait si peu d'expérience en ce domaine qu'elle ne pouvait se permettre de conclusions trop attives qui la rendrait heureuse. Mais elle ne rejeta pas le chevalier lorsque celui-ci se permit de la toucher, de la regarder avec un regard intense qui disait tout sur ce qu'il avait l'intention de faire. Elle ne le rejeta pas. Non seulement parce qu'elle ne souhaiterait pas être repoussée si c'était elle qui commettrait cet acte, mais aussi parce qu'elle appréciait qu'on lui porte attention. Cette attention qui l'avait tant manqué durant toutes ces années d'errances et de solitude. Main dans la main ils étaient là seuls. Crépuscule profita de chaque minutes, de chaque secondes de ce lien. Puis, il la délaissa et tout en ne brisant pas totalement le contact physique il se mit dans une posture qui fit naître le sourire doux de Crépuscule attendrit par un Homme si exceptionnel. Malgré toute la "magie" enivrante qui régnait dans ce moment Crépuscule pensa également qu'il était temps de partir, d'oublier tout cela afin de mieux y réfléchir plus tard.

- C'est une excellente idée ! Pour ce qui est de la noyade, je pense que ce n'est point possible. Winor est un peu comme une loutre. Il ne nage pas vraiment dans l'eau. Non, il vole dans l'eau comme le vent passe à travers les feuillages.

- Vous voyez Bran il ne faut jamais faire espérer en vain une femme. Quelque soit sa nature.

Cette déclaration ambiguë provoqua le rire cristallin de Crépuscule. Enfin. Peu à peu elle reprenait goût à la vie. Elle se dit que l'espoir, qu'elle croyait perdu et détruit était peut être revenu dans son cœur.

- Allons à la rencontre du joyeux ménestrel !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winor
Membre de Nelendark
avatar
Masculin
Nombre de messages : 169
Age : 27
Race : Demi-elfe
Activité : Ménestrel
But /occupations : Parcourir le monde et chanter
Age d\'apparence : 27
Penchant : neutre
Date d'inscription : 05/12/2006
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel Sam 5 Mai - 19:36

Allongé dans l’herbe, les pieds dans l’eau, Winor sentait la rosée du matin se déposer sur son corps. C’est comme s’il revenait en enfance, bien qu’il avait l’impression que cela c’était passé il y a des siècles. De nombreuses années avaient passées, il avait grandi, perfectionné son talent, rencontré de nombreuses personnes, il en avait aussi quitté définitivement. Certains départs étaient plus difficiles que d’autres, mais il n’était pas du genre à se laisser aller, car les routes ont beau êtres nombreuses, on peut retrouver des personnes que l’on croyait avoir quitté pour la vie. C’est à cela qu’il avait pensé quand Brunield était partie en ne laissant qu’un petit mot et lui c’était dit avec son optimisme qu’il la reverrait. Ce n’était pas Brunield qui l’inquiétait pour le moment, mais plutôt Shegrath. Cela faisait un moment qu’il avait remarqué son absence, mais il ne s’en était pas inquiété. Maintenant qu’il y pensait, il avait entendu un lointain éternuement ! S’asseyant subitement il posa ses mains sur sa tête.

- C’est impossible! Pourquoi n’y ai-je pas pensé plus tôt!

Le ménestrel se leva, se séchât vite les pieds et entreprit de se revêtir. A peine eût il terminé que Crépuscule et Bran émergeaient de la forêt. Ah ! Ils avaient finit se dit-il tout sourire, sans savoir ce qu’il avait pu se passer. Levant les bras aux ciel il se dirigea en trottinant vers l’elfe et s’arrêta brusquement à quelques centimètres d’elle.

- Crépuscule! Shegrath a disparut! Même si cela, je pense, dois vous faire plaisir, j’aimerais savoir si vous l’auriez entendu éternuer? Car cela expliquerait pourquoi elle n’est plus avec nous.

Winor se rendit compte que tout le long de sa tirade il avait gardé les bras en l’air, alors il les baissa tout en rigolant, sentant le rouge lui monter aux joues.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crépuscule
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 77
Age : 28
Race : Elfe
Activité : Bergère et guerrière
But /occupations : Suivre les ordres
Age d\'apparence : 24 ans
Résidence : Partout
Penchant : neutre-mauvais
Particularité physique visible : cicatrice à la poitrine
Date d'inscription : 28/11/2006
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel Sam 5 Mai - 20:14

Dès qu'elle vit Winor, Crépuscule ne pu s'empêcher de rire une nouvelle fois. Sa question totalement hors sujet et son attitude affolée, montra bien à Crépuscule qu'il ne connaissait rein de se qui c'était passé auparavant, et d'ailleurs la jeune elfe pensa que ce n'était pas plus mal. Qu'elle gêne se serait emparé d'elle si Winor les avait surpris elle et Bran ? Comment le ménestrel aurait-il réagit en voyant et en sentant l'atmosphère rempli d'affection et de sentiments incontrôlables ? Il est vrai qu'apprendre la possible disparition de Shegrath, mis encore plus de baume au cœur à Crépuscule. Cette sorcière si inhabile, naïve, énervante et … et tellement … incontrôlable. Cette femme ne pouvait qu'augmenter de jour en jour l'exaspération de Crépuscule. Elle représentait tout ce qu'elle détestait. Une personne incapable de contrôler ses pouvoirs. Contrairement à Crépuscule qui, depuis son enfance avait appris à gérer jusqu'à la perfection son don.

- Eh bien, non mon cher Winor je n'ai point entendu un son qui aurait pu me rappeler la voix de la sorcière. Et, d'ailleurs ce n'est pas plus mal. Je me réjoui de son absence et espère ne plus jamais croiser son chemin, ni aucune personne, ayant les mêmes difficultés avec ses dons.

- Bon, Winor qu'allons nous faire désormais ? Notre compagnie ainsi réduite. Heureusement que des personnes bonnes existent encore dans ce monde.

Sur cette dernière affirmation, Crépuscule avait tourné légèrement son regard fasciné vers le beau et charmant chevalier.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winor
Membre de Nelendark
avatar
Masculin
Nombre de messages : 169
Age : 27
Race : Demi-elfe
Activité : Ménestrel
But /occupations : Parcourir le monde et chanter
Age d\'apparence : 27
Penchant : neutre
Date d'inscription : 05/12/2006
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel Dim 6 Mai - 13:11

- Une chose est sure, Shegrath a bel et bien disparut, pour le meilleur et pour le pire, n’est ce pas ma chère amie? Ah oui, pendant que vous étiez ensembles et moi seul à me soigner, j'ai pris le temps de réfléchir. Puis j'ai aperçu que ma tunique adorée était déchirée à cet endroit, regardez moi ce désastre ! Bougonna Winor en montrant l'affreuse déchirure qui laissait apparaître sa blessure. Alors il m’est venu à l’esprit que cela vous ferait plaisir de découvrir l’un des grand marché de se pays, par la même occasion je pourrais me procurer du fil pour raccommoder mon vêtement. Nous pourrions aussi acheter de la nourriture et passer quelques nuits dans une auberge! Découvrir de nouveaux lieux et se faire, peut-être, de nouveaux compagnons. Alors que dites vous de cette idée ? Demanda le ménestrel en regardant Crépuscule puis Bran.

Winor espérait qu’ils acceptent, car il trouvait qu’il avait passé assez de temps dans cette forêt et il avait hâte de découvrir de nouveaux lieux. Avec un peut de chance il pourrait se produire à l’auberge chaque soir, cela pourrait même payer la nourriture et l’alcool.

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bran
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 53
Race : Humain
Activité : Chevalier errant
But /occupations : Servir la reine et la population
Age d\'apparence : 27ans
Résidence : Sur les chemins
Penchant : Bon
Date d'inscription : 28/03/2007
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel Mar 8 Mai - 16:48

Bran avait remit son épée dans son fourreau avant de suivre Crépuscule.
Citation :
Vous voyez Bran il ne faut jamais faire espérer en vain une femme. Quelque soit sa nature.
Qu'avait-elle bien pu vouloir dire ? Avait-elle perçu ce sentiment qui remuait en lui ? Parlait-elle du ménestrel ? Peut-être en était-elle donc bien amoureuse et que ce joyeux baladin l'avait fait "attendre" ? Ne sachant plus que penser, Bran suivait la jeune femme sans dire mot.

Le chevalier fut surpris par le ménestrel qui courait vers eux les bras levés. Il conversa avec Crépuscule de Shegrath et l'homme en armure les écouta sans les couper un peu en retrait. Le regard dans le vide, il ne les regardait pas non plus...
Puis Crépuscule parla d'une sorcière sur un ton que Bran ne lui aurait jamais donné. Ceci le fit revenir à la réalité et il s'approcha:


- Une sorcière ? La jeune femme que j'ai vu tout à l'heure était donc une sorcière ?!

Le chevalier se tu brusquement: il était donc entouré de magiciens ? Quelques mauvaises pensées traversèrent l'esprit de Bran puis, se rendant compte de son silence soudain et de son expression mauvaise, il sourit à Crépuscule comme pour la rassurer:

- Eh bien elle est donc partie...je n'assisterais pas à des règlements de comptes entre femme alors ?

Puis il se tourna vers le ménestrel préoccupé par sa tunique.

- Je ne sais pas si je...Non vous avez raison, demain nous partirons pour le marché ! Après tout cela me rapprochera de la forteresse de Fagor...
Mais avant dormons ! La nuit est déjà bien avancée et plus vite nous nous coucherons, plus vite nous seront partit de ce lieu !

Sur ce, le chevalier retourna au feu de camp. Il récupéra ses jambières et coudières et alla voir son cheval. Revenant près de Winor et Crépuscule avec une couverture sur l'épaule, il leur dit:

- Je prends le premier tour de garde. Dormez je vous réveillerais Winor si vous n'y voyez pas d'inconvénients.

Jetant la couverture sur ses épaules, le chevalier planta son épée dans le sol et entrepris de commencer la surveillance. Seulement, il allait commencer le tour de garde et le finirait seul n'ayant pas le coeur de réveiller le ménestrel et surtout, l'esprit bien trop préoccupé pour trouver le sommeil.

[HRP: j'ai accéléré l'action j'espère que vous ne m'en voudrez pas ! Que l'un de vous écrive "cocoricoooo" MDR]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Winor
Membre de Nelendark
avatar
Masculin
Nombre de messages : 169
Age : 27
Race : Demi-elfe
Activité : Ménestrel
But /occupations : Parcourir le monde et chanter
Age d\'apparence : 27
Penchant : neutre
Date d'inscription : 05/12/2006
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel Mar 8 Mai - 23:01

Citation :
- Une sorcière ? La jeune femme que j'ai vu tout à l'heure était donc une sorcière ?!

D’après le ton que venait d’utiliser Bran, le ménestrel devina qu’il n’aimait pas beaucoup la magie, mais cela n’avait pas l’air de le gêner en ce qui concernait Crépuscule. Donc il n’avait pas à s’en faire.

- Oui! Mais elle n'est pas comme Crépuscule, elle n'a aucun contrôle de ses pouvoirs! Cela nous a d'ailleurs apporté quelques problèmes et lui a causé d'être haïe par la demoiselle, dit Winor en faisant un signe de tête vers l'elfe. Et quand vous êtes arrivé je pense que Crépuscule et Shegrath allaient montrer l’étendue de leurs pouvoirs dans un sacré combat ! A la fois un règlement de compte et une bataille pour le bel homme que je suis, lança t-il un sourire jusqu’aux oreilles. Alors comme ça vous comptez vous rendre à la forteresse? Demanda Winor tout en marchant vers le campement.

Avant de ce coucher il vérifia que le feu était bien alimenté, puis il partit s’étendre quelques heures sous un saule. La fin de la nuit passa sans que le chevalier ne vienne réveiller le demi elfe. L’aube vint bien vite permettant à la petite compagnie de faire leurs préparatifs de voyage.

- Crépuscule, appela le ménestrel. Cela ne vous gène pas de quitter cet endroit pour nous rendre au marché j’espère? Car il est encore temps de changer de direction, dit-il quand ils furent en marche.

Winor se doutait de la réponse de l’elfe mais il préférait lui demander. Ils allaient avancer doucement dans la forêt, mais une fois sortis ils trouveraient les grands chemins qui reliaient les lieux importants de la contrée. Le cœur léger, le ménestrel se mit à chanter :

- Marchons vers l’inconnu
Sans peur, sans retenue
Nombreux lieux à découvrir
Tous seront connus dans l’avenir.

Quittons cette tranquille forêt,
Qui pour nous n’a plus de secret.
Au marché nous cheminons
Et la bas nous trouverons :

Une auberge ou se reposer
Manger, boire et parler.
Des soirées bien animées
A chanter et danser.

Des inconnus nous rencontrerons
Des amis ils deviendront.
Encore faut-il y arriver
A cet endroit qui nous est destiné

Alors marchons en riant
Coeur léger volant au vent
Tout nos soucis effacés
Par cette belle journée…

[hrp: tkt c'est pas génan, c'est même bien Wink . Attention j'ai dis cocoricot! Nous allons bientôt quitter ce lieu que nous chérissons tant lol! ]

_________________
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Crépuscule
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 77
Age : 28
Race : Elfe
Activité : Bergère et guerrière
But /occupations : Suivre les ordres
Age d\'apparence : 24 ans
Résidence : Partout
Penchant : neutre-mauvais
Particularité physique visible : cicatrice à la poitrine
Date d'inscription : 28/11/2006
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel Mar 15 Mai - 19:42

Il vrai que Crépuscule et Shegrath ne pouvaient s'entendre comme Winor l'avait justement raconté à Bran. Peu avant que le chevalier les rencontra la tension entre les deux femmes s'était progressivement élevée, peut-être même au point de provoquer une bagarre mais pas une querelle physique, non, un combat de magie à magie qui aurait pu tout détruire autour d'eux. Heureusement, un être et qui plus est, un Humain etait arrivé pour les en empêcher. En pensant à tout cela Crépuscule resta un bon moment assise sur l'herbe fraîche puis s'allongea et s'endormit dans un sommeil baigné d'étranges lueurs. La jeune elfe se réveilla donc avec cette curieuse impression sans essayer de la comprendre. Pour réveil elle eut la voix perçante de Winor. Elle compris que le temps de partir de cet endroit était enfin venu. Elle allait finalement quitter les bords de cette rivière aux étranges reflets, où elle avait connu, malheureusement plus de mauvais moments que de bons. Après avoir écouté et laissé Winor chanter son encourageante mélodie elle se leva avec délicatesse, se revêtit, arrangea son épée, pour se diriger vers Winor et lui répondre.

- Ah! Je suis bien heureuse d'entendre que le départ soit enfin arrivé. Je ne pouvais plus supporter cet endroit !

Et tout en marchant prés de Winor, afin d'abandonner ce lieu, Crépuscule appela mentalement sa fidèle araignée, qui la suivit aussitôt. Le lien entre les deux êtres s'était encore plus raffermit et Crépuscule se rendit compte avec étonnement qu'elle n'avait plus besoin de se mettre à genoux pour la rappeler à elle ou quoi que ce soit d'autre. Ils partaient une fois pour toute, ensemble de ce lieu plein de surprises. Sur ce, Crépuscule décida également de laisser tous ses chagrins derrière elle, car une petite voix mais puissante lui répétait constamment "Sois forte !". Et c'est ce qu'elle allait appliquer avec détermination.

[ la suite au marché !! ]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Bran
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 53
Race : Humain
Activité : Chevalier errant
But /occupations : Servir la reine et la population
Age d\'apparence : 27ans
Résidence : Sur les chemins
Penchant : Bon
Date d'inscription : 28/03/2007
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel Lun 11 Juin - 9:20

- Oui, Fagor...

Toute la nuit il avait veillé, assit sur une bûche près du feu. Ses pensées le maintenaient éveillé mais l'agaçaient également. Pourquoi Crépuscule lui revenait-elle toujours en tête ? Cela il le savait...Observant la jeune femme endormit, il ne pouvait s'empêcher de frissonner devant sa beauté. S'il n'y avait pas eu la guerre et si le chevalier n'avait pas tant de devoirs, il lui aurait certainement déjà évoqué ses sentiments avec plus de force.

Des heures et des heures passèrent sans qu'il n'y ai aucun problème. De temps à autre, le chevalier remettait du bois pour entretenir le feu qui crépitait. Dans la forêt, Bran pu voir une chouette passer en hululant et il aperçut un renard qui passait furtivement.
Près de lui son épée était plantée dans le sol et il avait laissé ses pièces d'armure à côté.
A quoi bon s'armer lourdement maintenant ?
Le chevalier se remémora alors l'attaque des loups. Ce n'étaient pas des loups normaux qu'il avait combattu devant Winor et la jeune femme et il se rendit compte qu'il avait eu de la chance de les vaincre seul...


Citation :
Crépuscule !

Bran fut réveillé par la voix du ménestrel. Sentant une douleur non négligeable dans le bas du dos, le chevalier se redressa réalisant qu'il s'était endormit adossé à la bûche.
Dans un grognement il se leva et se massa l'endroit douloureux se maudissant d'avoir fermé les yeux. Heureusement, aucune créature n'était venu les déranger et Bran loua le Seigneur.
Après avoir été se rafraîchir le visage à la rivière, le chevalier revînt au camps, revêtit son armure et proposa quelques fruits à ses compagnons. Il était grand temps de partir et montant sur son destrier, il suivit le ménestrel et la jeune demoiselle vers le marché...


/Hrp Enfin on va au marché ^^' /
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: le repos du ménestrel

Revenir en haut Aller en bas

le repos du ménestrel

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 6 sur 6Aller à la page : Précédent  1, 2, 3, 4, 5, 6
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nelendark la croisée des mondes fantastiques :: La Contrée :: Fardwell, la rivière de saphir-