Nelendark la croisée des mondes fantastiques
Bonjour à toi Nelendarkien!
Ce forum a vécu son temps et est désormais en repos.
Tu peux cependant retrouver l'admin dans un nouvel univers, sur Lombredelondres.forum2jeux.com
A bientôt!


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Un silence de mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Walgar
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 28
Race : juste un nécromant
Activité : faire revenir à la vie ce qui semble être mort
But /occupations : me venger de mon tueur
Age d\'apparence : La mort n'a pas d'âge.
Résidence : un peu partout au milieu des morts le plus souvent
Penchant : neutre-mauvais
Particularité physique visible : ne fait qu'un avec l'obscurité
Date d'inscription : 09/01/2007
MessageSujet: Un silence de mort Dim 28 Oct - 21:12

C'est donc dans cet endroit qui semblerait effrayant à n'importe qui, que Walgar s'était retrouvé par hasard. Par chance il était tombé dans un endroit parfait pour une réflexion sereine et à son rythme.
Oui le nécromant avait besoin de réfléchir.
Après ce qu'il avait vécut en compagnie du terrible Saïgon, il se sentait obligé de faire cette pause.
Saïgon... être si étrange...
C'était surtout l'âme de l'assassin qui avait perturbé Walgar. Elle semblait si fragile, comme si elle avait été déchirée, mise en lambeaux.
Comment une âme si abîmée pouvait-elle encore rester dans un corps ?
C'est sûrement pour cette raison que Saïgon semblait avoir plusieurs personnalités et principalement un caractère bien trop changeant au goût du maître des morts.
Il lui rappelait ce que Walgar était lui-même dans un passé fort lointain. Un être bien trop sur de lui. N'écoutant que lui et personne d'autre.
En ce temps bien lointain il était encore un humain. Oui, un humain. Humain, qui avait une vie, une famille et surtout un ami. Un ami qui s'était sacrifié pour lui. Un ami, qui avant de partir avait écrit une ultime lettre. Lettre soigneusement dissimulée à l'intérieur de la reluire d'un livre étrangement intitulé Adieux. Ces mots ont résonné, résonnent et résonneront éternellement dans l'esprit torturé de Walgar:


"En cette ultime danse où se joue le hasard
Plus jamais ne serai ton cavalier de bal
C'en est un autre qui, sous mon triste regard,
Te fera parcourir en tournoyant la salle.

En cette ultime danse où se joue le hasard
Quand il me faudra dire à ta vie adieu,
Je voudrais que pour toi elle ait tous les égards,
Que tu sache un jour t'envoler dans les cieux.

En cette ultime danse où se joue le hasard
Quand je serai certain de te perdre à jamais
Te laisserai aller, regrettant ton départ,
Souhaitant que devant toi s'enfuient les vents mauvais.

En cette ultime danse où se joue le hasard
Nous verrons nos esprits l'un à l'autre avoués
Nous nous séparerons, endeuillés et hagards,
Quand le noeud qui nous lie se sera dénoué."


Que se passait-il ? Lui qui détestait depuis bien longtemps le genre humain se mettait à penser avec forte mélancolie à tout cela, jusqu'à faire apparaître un sourire.

"Beûûûûûrk !" s'écria t-il soudainement, avec autant de dégoût qui lui était possible.

"Il faut vraiment que je retrouve mes bonnes anciennes habitudes morbides ou je risque de montrer de la pitié en tuant un humain."

Et, c'est en disant ces mots encourageant qu'il se mit à ne faire plus qu'un avec les ombres environnantes.



/Hrp Petit et grand poème à la fois, en l'honneur d'un livre super, méga, giga, ultra... magnifique ! J'ai nommé L'Assassin Royal de la très talentueuse Robin Hobb Exclamation /
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofpunishment.my-rpg.com/forum.htm
Keel
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 16
Race : Mi-homme mi-loup
Date d'inscription : 01/11/2007
MessageSujet: Re: Un silence de mort Lun 5 Nov - 21:49

Keel gambadait près du fleuve, en prenant soin de ne pas toucher à cette eau putride et pleine de morts. Tout ce qui touchait à l’eau lui rappelait tellement de mauvais souvenirs, qu’il préférait en rester éloigné. Mais ses pas l’avaient menés ici, dans cet endroit sombre et peu lumineux, éclairé seulement par un pâle croissant de lune. Si on oubliait l’odeur du fleuve, la vue aurait presque été jolie, bien qu’effrayante.
L’hybride huma l’air, mais aucun gibier n’était dans les environs. Il émit un grognement sourd, exprimant ainsi son mécontentement. Rien. Et il avait faim. Cela faisait quelques jours qu’il se nourrissait uniquement de champignons sauvages ou de quelques fruits, mais il avait envie de viande. Le demi-homme continuait d’avancer trouvant parfois des traces fraiches, malheureusement elles ne menaient à rien.
Soudain, il sentit une odeur qui se détachait des ombres environnantes. C’était comme de la chair, non, c’était différent. Keel n’arrivait pas à définir ce que cela pouvait être. Bien que se soit dangereux, sa curiosité avait été piquée à vif, alors il s’approcha avec prudence…
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walgar
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 28
Race : juste un nécromant
Activité : faire revenir à la vie ce qui semble être mort
But /occupations : me venger de mon tueur
Age d\'apparence : La mort n'a pas d'âge.
Résidence : un peu partout au milieu des morts le plus souvent
Penchant : neutre-mauvais
Particularité physique visible : ne fait qu'un avec l'obscurité
Date d'inscription : 09/01/2007
MessageSujet: Re: Un silence de mort Mar 6 Nov - 12:46

Tout à coup Walgar apparut devant les yeux du nouveau venu s'étant glissé comme une ombre.
La, maintenant se tenait un homme à l'étrange allure, un peu courbé, le regard affamé et le pas prudent.


" Si tu craint tant cet endroit pourquoi t'y être aventuré ? "

Oui pourquoi venait-il dérangé le nécromant qui peut de temps avant la présence de l'inconnu avait ressassé un passé douloureux ?
Ce n'est pas qu'il avait aimé ce moment mais plutôt qu'il lui fallait un certain temps afin de retrouver son comportement d'origine; c'est à dire aucune pitié et pour n'importe qui.
Mais tout compte fait peut être que cet homme pourrait lui permettre de retrouver sa nature d'origine. Qui c'est...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofpunishment.my-rpg.com/forum.htm
Keel
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 16
Race : Mi-homme mi-loup
Date d'inscription : 01/11/2007
MessageSujet: Re: Un silence de mort Mar 6 Nov - 13:25

Celui qui possédait cette odeur étrange se détacha de l’ombre, l’hybride eut un mouvement de recul. Il était grand, vêtu de noir, le visage caché dans l’obscurité. Pourtant, Keel su grâce à son instinct qu’il n’avait pas fait une rencontre amicale. Sa curiosité le perdrait.
Il montra les crocs et grogna, cela faisait longtemps qu’il n’avait pas parlé, mais il se lança :


- La faim, dit-il d’une voix rauque. Pour pas que moi te trouver, toi devoir mieux te cacher.

Avec le temps, Keel avait oublié la syntaxe et de nombreuses autres choses qui régissaient le langage humain. Mais avec cela, l’Etrange qui se trouvait devant lui pourrait tout de même le comprendre.
Par sécurité, l’hybride se recula de quelques pas, préférant être éclairé par la lumière de la lune. Si le danger se faisait trop grand, il pourrait courir, ça il savait le faire mieux que personne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walgar
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 28
Race : juste un nécromant
Activité : faire revenir à la vie ce qui semble être mort
But /occupations : me venger de mon tueur
Age d\'apparence : La mort n'a pas d'âge.
Résidence : un peu partout au milieu des morts le plus souvent
Penchant : neutre-mauvais
Particularité physique visible : ne fait qu'un avec l'obscurité
Date d'inscription : 09/01/2007
MessageSujet: Re: Un silence de mort Dim 18 Nov - 19:09

Ayant enfin aperçut Walgar, l'inconnu, semblait s'être un peu calmé, comme si avoir découvert la véritable source d'une présence le rendait moins anxieux. Malgré cela, il recula en le voyant apparaître si soudainement devant ses yeux.
Quant à Walgar ce nouveau venu ne faisait qu'exciter son intérêt pour n'importe quel être, même vivant, du moment qu'il n'était pas un sale humain; malgré son apparence, l'étranger semblait avoir un quelque chose qui l'excluait du genre humain. Du moins c'est ce que Walgar ressentait…


Comme pour confirmer ses pensées, l'homme face à lui pris un air agressif et, tout en parlant il retroussait sa lèvre supérieure faisant de ce fait apparaître des dents assez pointues. Qui plus est, il prononçât des paroles d'une intonation de voix qui laissait clairement comprendre un manque d'habitude de dialoguer.
Enfin le peu de phrases que l'inconnu prononçait, étaient clairement incomplètes.


Ce fut donc après ce court discours que Walgar pris la parole, laissant place à l'amusement et à l'ironie, bien caractéristiques de sa nature.

" Parce que tu crois que c'est toi qui m'a trouvé ? Avec un petit rire raisonnant à la surface de l'eau, le nécromant poursuivit; Méfies-toi des apparences… "

Déplaçant légèrement ses doigts le long de son sceptre, Walgar s'approcha d'un arbre effrayamment tordu, à l'allure fantomatique puis s'appuya contre le tronc, faisant ainsi plisser sa sombre tenue et restant toujours dans l'obscurité, telle une ombre parmi les ombres, dans le soleil couchant. Il reprit à nouveau la parole, ayant observé le comportement de l'étranger.

" Si tu penses que se mettre dans la lumière, même lunaire, peut permettre d'échapper aux insaisissables ténèbres, tu te trompes grandement. Saches que ces mêmes ténèbres ne sont pas éternelles pour rien. Comme nous en sommes les témoins actuellement; aidées par le crépuscule naissant aux couleurs sanglantes, rougeoyant de toute sa force, par le soleil se soumettant aux ombres et par les bruits diurnes devenant effrayants, les ténèbres sont et seront continuellement présentes, toujours accompagnées de grands alliés. Ici même, en ce moment où je parle, le crépuscule nous montre qu'il est le signe de la domination des ténèbres sur l'astre le plus brillant qui soit: le soleil représentant l'espoir de ces maudits Hommes. "

Après ce long éloge essoufflant à propos des ténèbres, Walgar se gratta distraitement le crâne dissimulé sous son capuchon, comme si il y cherchait quelque chose et attendit patiemment.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofpunishment.my-rpg.com/forum.htm
Keel
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 16
Race : Mi-homme mi-loup
Date d'inscription : 01/11/2007
MessageSujet: Re: Un silence de mort Mer 21 Nov - 17:50

Keel comprit que le nécromant se moquait de lui, mais cela ne le toucha pas plus que ça. Il était certain d’être venu ici de son plein gré et non à cause d’un enchantement quelconque de cet être des ténèbres. L’hybride regarda l’inconnu se poser contre un arbre et écouta sans comprendre ce qu’il lui dit. Que fallait-il répondre à ça ? Rien sans doute.
Keel passa sa langue sur les lèvres. Il avait soif, mais l’eau était trop putride pour pouvoir la boire. En plus de cela, le loup ne voulait pas perdre trop de vue l’homme en noir à la senteur si particulière. Il décida donc de patienter et s’assit plus confortablement dans les rayons lunaires. Keel attrapa une branche morte et commença à la casser en petits bouts.


- La lune : belle.

Les mots étaient sortis de sa boucha sans qu’il le veuille vraiment. Et pour une raison qu’il ignorait, la présence du nécromant le tracassait moins. Il s'était fait à son odeur ainsi qu'à sa semi présence. L’hybride se frotta la cuisse où un moustique l’avait piqué la nuit dernière, puis il commença à fredonner une chanson sans queue ni tête.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walgar
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 28
Race : juste un nécromant
Activité : faire revenir à la vie ce qui semble être mort
But /occupations : me venger de mon tueur
Age d\'apparence : La mort n'a pas d'âge.
Résidence : un peu partout au milieu des morts le plus souvent
Penchant : neutre-mauvais
Particularité physique visible : ne fait qu'un avec l'obscurité
Date d'inscription : 09/01/2007
MessageSujet: Re: Un silence de mort Mer 5 Déc - 19:24

En voyant l'expression et le comportement de l'étrange personnage, Walgar comprit que son éloge avait du lui paraître trop long et sûrement incompréhensible. Quel dommage et surtout quelle déception.
Le nécromant commençait à regretter amèrement d'avoir quitté si furtivement le terrible et mystérieux Saïgon; lui au moins aurait pu comprendre l'élan de Walgar à voir les ténèbres l'emporter sur le monde des humains, les laissant ainsi vivre dans une crainte perpétuelle. L'inconnu n'était pas du même genre.
Bien, Walgar ferait donc avec. Ca ne ferait pas la première fois que le nécromancien affronterait une difficulté dans sa vie, surtout une comme celle-ci.

Ce fut au moment où Walgar voulut parler d'un autre sujet, que l'inconnu se mit à parler de la lune. Même si sa phrase ne contenait aucun verbe, elle exprimait clairement son intérêt envers l'astre lunaire, étant le maître lumineux de la nuit et éclairant le sol de ses rayons transperçant.
Changeant de position, Walgar remarqua seulement que, depuis le début si l'homme se mettait dans les rayons lunaires se n'était pas par peur du nécromant mais plutôt par plaisir de se trouver ainsi dans les bras chaleureux d'une lune apaisante.
Voila un premier mystère résolut à propos de cet étrange personnage. Maintenant il fallait apprendre à le connaître. Mais d'abord Walgar lui posa une questions, assez essentielle:

" Quel est ton prénom... 'Homme-de-la-lune' ? "

Décidant de faire comme l'inconnu, Walgar sortit de l'ombre afin de s'asseoir sur une souche pourrie, l'observant avec une branche et l'écoutant fredonner un air également inconnu pour Walgar.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofpunishment.my-rpg.com/forum.htm
Keel
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 16
Race : Mi-homme mi-loup
Date d'inscription : 01/11/2007
MessageSujet: Re: Un silence de mort Sam 8 Déc - 17:07

Keel ne sembla tout d'abord pas comprendre à qui s'adressait la question. Le fait de se faire surnommer "homme de la lune" était pour lui inconnu et étrange, cependant après un long silence il se dit qu'il n'y avait personne d'autre, donc que c'était à lui qu'était adressé la question. Il répondit donc, incertain:

- Je... Dit-il en se montrant avec sa main, être Keel.

Effort surhumain pour une personne qui ne l'était qu'à demi. Pour communiquer avec l'homme en noir, il fallait à l'hybride une énorme concentration, son époque de civilité déjà fort loin. Keel pensa alors qu'il serait bien de demander a qui il parlait lui aussi.

- Mrrr,... Tu Ombre?

C'était le mieux qu'il puisse faire et si l'inconnu ne comprenait pas, Keel s'en moquait pas mal. Le demi-homme recommença à jouer avec des brins d'herbes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walgar
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 28
Race : juste un nécromant
Activité : faire revenir à la vie ce qui semble être mort
But /occupations : me venger de mon tueur
Age d\'apparence : La mort n'a pas d'âge.
Résidence : un peu partout au milieu des morts le plus souvent
Penchant : neutre-mauvais
Particularité physique visible : ne fait qu'un avec l'obscurité
Date d'inscription : 09/01/2007
MessageSujet: Re: Un silence de mort Lun 11 Fév - 18:05

Observant toujours le visage du dénommé 'Homme-de-la-lune' Walgar s'aperçut que celui-ci était encore plongé dans les méandres de l'incompréhension. Or, au moment où le nécromant croyait que l'inconnu allait s'y noyer entièrement, également aidé d'un long silence, le nouvel arrivant prononçât difficilement ce qui semblait être son prénom accompagné d'un geste le désignant.
Enfin, par le biais de tout ces efforts de communication, Walgar comprit que l'étranger se dénommait Keel.
Puis ce fut à ce dernier de demander quel était le nom du nécromant, toujours de sa façon plus ou moins primitive.
Walgar, d'ailleurs, eut du mal à retenir un léger sourire en entendant le mot qui semblait le plus approprié à Keel pour le définir, lui, le sombre nécromancien.
Imitant Keel, Walgar prit de la mousse pendue sur la souche, sur laquelle il était assis, étant presque dissimulée par son séant et en ôta des morceaux qui volèrent quelques instants dans l'étrange atmosphère, comme arrachant les pétales d'une fleur innocente.


" Tu sais... Keel, pour le peu que je connaisse de toi, et c'est peu dire, par moments tu me fait penser au fou qui court après la lune. D'ailleurs la lune semble être le seul ami que tu ais. Un ami protecteur, toujours là, omniprésent; un compagnon qui ne te trahirait et ne te jugerait pas. Plus ou moins intense, il est vrai, mais là où on l'attend. "

En un souvenir furtif Walgar se dit que ce discours serait, tout comme le précèdent, vain puisque Keel n'en comprendrait que très peu.

" Pardon. J'oubliais. "

Jetant carrément la mousse dans un geste désintéressé, Walgar s'étira longuement, son sceptre passant sous les épaules. Il resta dans cette position et posa une question qui lui taraudait l'esprit depuis un moment.

" Mais au fait d'où vient-tu ?... Reviendrais-tu de ce pays inconnu d'où nul voyageur ne revient ? "

Cette fois-ci, souriant franchement, Walgar savoura un instant le sens contradictoire de sa question, humour qui disparaîtrais dans l'ombre, oublié par le maître des morts et incompris par Keel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofpunishment.my-rpg.com/forum.htm
Keel
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 16
Race : Mi-homme mi-loup
Date d'inscription : 01/11/2007
MessageSujet: Re: Un silence de mort Sam 16 Fév - 20:37

L'homme loup écouta de nouveau les divagations de l'homme de l'ombre, paroles qui le laissait indifférent, enfin presque, car la voix qui emplissait l'air avait quelque chose de maléfique. Mais malgré les quelques frissons que ressentait Keel, il ne restait pas moins à jouer sans trop de crainte et tentait de s'entretenir avec le nécroman qui posait des questions, répondait aux siennes et emplissait l'esprit de l'hybride de pensées depuis longtemps repoussées. Il tentait de s'acoutumer avec une vie ancienne et perdue, cela ne donnait pas grand chose, mais peut-être qu'à force de fréquenter les êtres doués de pensées, il parviendrait à redevenir celui qu'il avait été. Bien que celui qu'il fût n'avait rien d'attrayant, la vie de loup était bien plus calme et reposante.
Vint alors de nouvelles questions de l'homme en noir. Keel plissa les yeux tellement sa concentration se faisait forte et après une certaine réflexion il tenta le coup:


- Je loin. Mer, vagues,... Une douleur passa dans les yeux de l'hybride, il se recroquevilla sur lui même. Vie triste, homme méchants, méchants,... Méchants, mal,...

Le demi loup était roulé en boule et pleurnichait. C'était pathétique. Il échappait de sa groge des couinements, quelques grognements, le pauvre animal était totalement vulnérable, il aurait fait n'importe quoi pour ne plus ressentir cette douleur aigue au fond de ses entrailles.
Les minutes passaient et le calme revint.
Le demi homme se mit a genoux et regarda l'Ombre de ses yeux rougeatres, larmoyants. Il l'avait fait pleurer, il avait réveillé ses anciennes douleurs, il était mauvais. Keel retroussa ses babines et montra les crocs. S'il bougeait, que ferait l'homme noir?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walgar
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 28
Race : juste un nécromant
Activité : faire revenir à la vie ce qui semble être mort
But /occupations : me venger de mon tueur
Age d\'apparence : La mort n'a pas d'âge.
Résidence : un peu partout au milieu des morts le plus souvent
Penchant : neutre-mauvais
Particularité physique visible : ne fait qu'un avec l'obscurité
Date d'inscription : 09/01/2007
MessageSujet: Re: Un silence de mort Mer 12 Mar - 21:51

Même si les efforts de Keel étaient assez intenses, ces derniers réussirent à agacer quelque peu le nécromant, étant habitué à de longs et beaux discours pleins de sous-entendus implicites. Chose qui paraissait ici très difficile avec cet homme. Hormis cela, le jeune homme réussit à faire comprendre qu'il venait apparemment d'un lieu maritime.
Pour Walgar, Keel donnait la sensation d'être un enfant, jouant avec de quelconques objets et ayant des difficultés à comprendre et à parler. Mais pourtant et de façon paradoxale, cet être semblait réagir à certains mots. Car au fur et à mesure de leur conciliabule, Keel devenait peu à peu nerveux pour une raison encore inconnu du maître des morts.
Ainsi et étonnant le nécromant, Keel eut un comportement assez hétérogène, mélangeant actes animaliers et humains. Il glapissait tout en laissant échapper des larmes.

Repoussant son dégoût de voir des larmes, comportement étant typiquement humain, Walgar s'approcha d'un peu plus près de Keel, mais s'arrêta net lorsqu'il aperçut la blancheur de ses crocs, à la lueur le la lune toujours présente.
Walgar, ni une ni deux planta son sceptre qui s'enfonça dans le sol mou de la clairière et croisât las bras tout en réfléchissant.
Certes cet être possédait une part humaine mais il semblait également avoir un côté animal ainsi qu'un certaine peur des humains qui se transformerait vite en haine. Quoi de plus utile, lui-même nourrissant une rage intense envers ces sales parasites d'humains. Ils pourraient tous deux s'allier et détruire des vies humaines nuisibles et futiles tout comme eux ne se gênaient pas pour faire souffrir ceux qui leur semblaient inférieurs.

C'était décidé. Une nouvelle alliance allait naître.
Belles pensées mais pas vraiment profitables pour le moment. Les regards noirs et intenses de Keel, dirigés vers le nécromant ne pouvaient pas semer le doute: il le craignait et commençait sûrement à le détester.
Walgar décida de passer à l'action et pris la parole de sorte que Keel, puisse le comprendre le mieux possible.


" Moi aussi, pas aimer humains… Moi demander pardon toi si moi t'avoir blessé là. "

Terminant ce semblant de phrase, le sombre nécromant se courba un peu, tenant le manche de son sceptre toujours planté dans le sol de la main gauche, et frappa le côté gauche de sa poitrine de sa main encore libre.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofpunishment.my-rpg.com/forum.htm
Keel
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 16
Race : Mi-homme mi-loup
Date d'inscription : 01/11/2007
MessageSujet: Re: Un silence de mort Lun 17 Mar - 22:21

Keel ne cessait de grogner et de regarder le nécromant d'un air terrifié. Même s’il tentait de l’intimider, le demi-loup savait que ses actes étaient vains. Quand l’Ombre s’approcha de lui et planta son septe dans le sol, l’animal gronda de plus belle en s’éloignant d’un air plus que méfiant.
Il continua à le regarder en chien de faïence lorsque l’homme en noir prit la parole. Mais le demi-loup chercha tout de même à comprendre.
L’autre demandait le pardon. Keel avait oublié ce que c’était depuis longtemps. Cependant, cet autre n’aimait pas les humains. C’était une chose que l’animal ressentait aussi. Une légère compréhension s’installa.
Pourquoi frapper son torse ? Pourquoi ?


- Hommes fous, hommes méchants, hommes être perfides et faux ! Toi ressembler à homme, toi parler comme homme. Keel montra ses crocs. Toi faire mal comme hommes !!

La peur aveuglait l’animal, mais sa part d’humanité était attirée par ce qu’il disait, alors il ne pouvait s’enfuir. Le demi homme posa ses mains sur son crâne et se frotta frénétiquement. Puis son attitude changea du tout au tout. Il prit d’abord une position bipède, bien que courbée. Keel s’approcha d’un pas hésitant et tendit son bras, paume vers le haut. Il regardait fixement l’Ombre et semblait attendre quelque chose. Mais, avant que l’Autre n’ait pu agir, il mit sa seconde main sur la première en frappant fort. Enfin, il ramena ses bras contre son corps et dit :

- Toi et Moi, aller faire ensemble notre route, pour que les faibles humains craindre nous. Pour vengeance.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walgar
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 28
Race : juste un nécromant
Activité : faire revenir à la vie ce qui semble être mort
But /occupations : me venger de mon tueur
Age d\'apparence : La mort n'a pas d'âge.
Résidence : un peu partout au milieu des morts le plus souvent
Penchant : neutre-mauvais
Particularité physique visible : ne fait qu'un avec l'obscurité
Date d'inscription : 09/01/2007
MessageSujet: Re: Un silence de mort Lun 21 Avr - 6:39

A observer Keel comme il était, Walgar ne pouvait s'empêcher de penser qu'il avait des airs d'animal sauvage, quasi même ceux d'un loup. C'est d'ailleurs ce qui expliquerait le mieux son comportement parfois effrayé et ou violent vis-à-vis du nécromant, ainsi que ses difficultés avec le langage.
Mais, et surtout enfin, cette étrange créature semblait comprendre que Walgar ne lui voulait pas du mal. Le pardon et l'explication de son sentiment de haine envers les humains, paraissaient l'avoir convaincu de cela.
Sans prêter attention à la furtive incompréhension qui passait sur le visage de Keel, le maître des morts écoutait attentivement les paroles qui suivirent ce nouveau comportement.
Et une fois de plus, retournement de situation; Keel semblait être revenue au point de départ: "Walgar, pas gentil." Jusqu'au moment ou , encore une fois, il désigna Walgar comme une sorte de compagnon, avec lequel il allait pouvoir se venger de ces "faibles humains" comme il disait.
Ce Keel, vraiment trop imprévisible. Ce qui n'empêchait pas Walgar d'éprouver une certaine affection pour lui.


" Alors là bravo, cher Keel. Tu as changé au moins trois fois de conduite, toutes aussi opposées et extrêmes les unes des autres. J'applaudis des deux pouces. "

Son rire guttural s'extirpa de son capuchon. Il alla se perdre parmi les ombres des arbres environnants, loin de la faible perception d'humour que pouvait avoir son interlocuteur.

" Hmh, ouais. Je me doutais bien que celle-là tu la comprendrais pas non plus… "

Plus brusquement qu'il l'aurait voulu, Walgar "déracina" son sceptre toujours planté dans le sol muable du bord de la rivière. Sous l'effet d'une trop forte dose de force, le nécromant failli tomber à la renverse. Revenant le plus vite possible sur ses deux jambes, il regarda rapidement le visage de Keel, se demandant s'il avait aperçut son manque d'équilibre. Comme rien ne montrait qu'il avait remarqué quelque chose, le nécromant entreprit de lui parler, à nouveau, mais en abandonnant l'idée de lui parler comme à un simple d'esprit.

" Bien. Comme tu sembles dans ta période "Walgar, gentil", je te propose de commencer notre quête. Celle de faire souffrir le moindre humain qui aurait la véritable malchance de croisée notre route… Bon. On décampe d'ici, ça commence réellement à sentir la tourbe, et généralement ce n'est pas une odeur que les humains apprécient. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofpunishment.my-rpg.com/forum.htm
Keel
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 16
Race : Mi-homme mi-loup
Date d'inscription : 01/11/2007
MessageSujet: Re: Un silence de mort Sam 26 Avr - 16:24

Keel dont le comportement avait totalement changé, resta tel qu’il venait de se transformer. Il semblait que deux personnalités se battaient à l’intérieur de lui-même, afin de s’accaparer le pouvoir sur le corps de l’homme loup. Une certaine conscience lui était revenue, dorénavant il comprenait son interlocuteur et d’ailleurs il se demanda ce qui pouvait bien faire plaisir à cette ombre noire. Il avait eût simplement un sursaut de lucidité, qui d’ailleurs perdurait encore. Le nécromant rit et sembla déçut que Keel n’ait pas rit avec lui.
Les yeux rivés sur son interlocuteur, le demi homme semblait détailler le moindre de ses geste et le fait qu’il ait faillit tomber ne lui échappa donc pas. Mais il s’en fichait pas mal, si bien qu’il restât impassible, attendant de savoir si oui ou non, tous deux allaient parcourir les terres pour y torturer les faibles hommes et les sorciers qui lui avaient fait subir tant de choses horribles.


- Bien, nous aller faire souffrir les humains, pour qu’il comprendre.

Comprendre quoi au juste ? Le nécromant ne pouvait rien en savoir, Keel par contre, savait très bien pour quelle raison il voulait les voir tous réduit en tas de chair et de sang. Sans plus attendre, l’homme loup e remit à quatre pattes et entama une marche vers un autre lieu. Bien qu’en fait il ne sache pas où il devait se rendre. Par-dessus son épaule, il dit :

- Où allez nous ?

En attendant, il jeta un avide regard à la Lune, qu’il ne verrait peut-être plus avant un certain temps, s’ils passaient par la forêt. Il émit un petit grognement, comme un adieu, puis se dirigea la où le nécromant avait dit.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Walgar
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 28
Race : juste un nécromant
Activité : faire revenir à la vie ce qui semble être mort
But /occupations : me venger de mon tueur
Age d\'apparence : La mort n'a pas d'âge.
Résidence : un peu partout au milieu des morts le plus souvent
Penchant : neutre-mauvais
Particularité physique visible : ne fait qu'un avec l'obscurité
Date d'inscription : 09/01/2007
MessageSujet: Re: Un silence de mort Dim 4 Mai - 11:48

Enfin une certaine résolution s'était avivée dans le regard de Keel. Ce même regard que Walgar connaissait bien pour en avoir souvent un identique, quoique un peu moins animal. La première phrase du nouveau compagnon du nécromant ne fit donc qu'affirmer ses soupçons. Keel était près à partir. Walgar quant à lui était prêt à semer le mal. Qui plus est, surtout pour une personne en particulier. Individu qu'il cherchait depuis un certain déjà.

Rien qu'en pensant à tout ce qu'il pouvait faire, non seulement lui mais aussi Keel, une vague de contentement et d'images de toutes sortes envahissaient son esprit. Or, pour Walgar ce qu'on appelle communément images étaient en fait pour lui plutôt des sons. Depuis qu'il était devenu ce qu'il est, il en était ainsi avec ses souvenirs.
A ce moment donc, plusieurs types de sons se succédèrent plus ou moins rapidement dans la tête du maître des morts. Cris, pleures, supplications, ongles s'arrachant… Ces bruits, qui n'étaient que souvenirs, réjouissaient fortement Walgar. La torture. Il n'avait rien de tel pour s'amuser de la souffrance des humains. Ces idiots, pendus comme de vulgaires polichinelles à des chaînes froides et impitoyables, étaient tous et à chaque fois persuader qu'ils étaient là parce qu'ils devaient dire des choses sous la contrainte. Ils ne comprenaient pas que c'était juste pour le plaisir de les vois souffrir et supplier inutilement. Vraiment stupides ces humains pour ne pas comprendre une chose aussi simple. Mais ces souvenirs là lui remettaient en mémoire une torture que l'on pourrait qualifier de "banale". En ces nouveaux jours de vengeance, Walgar mettrait donc au point une technique de torture plus spécifique, mettant à profits ses dons de nécromant.


Perdu dans ces délicieuses pensées, Walgar se remis lentement dans le monde réel aux côtés de Keel, comme sortant d'un épais brouillard.
Il fallait donc répondre à Keel qui semblait plus déterminé que jamais.


" Keel, Keel, Keel, enfin je trouve celui que je voulais; mêmes ambitions, plus ou moins le même comportement et même… euh, dents ? Bref. Je propose de commencer notre nouveau voyage, mais d'abord je dois passer au cimetière où j'ai quelques petites affaires à régler. "

Le nécromant avait fini de dire ce qu'il avait à dire, tout en ayant comme fredonné ses paroles. Or, il la reprit de nouveau, faisant mine de regarder le sol et rien d'autre.

" Et ne t'inquiète pas, là où nous allons, la lune sera toujours là. Guide pour moi. Protectrice pour toi. "
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofpunishment.my-rpg.com/forum.htm
Keel
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 16
Race : Mi-homme mi-loup
Date d'inscription : 01/11/2007
MessageSujet: Re: Un silence de mort Sam 10 Mai - 20:51

Keel attendit la réponse du nécromant, le regard braqué sur lui, mais totalement absent. Il était dans un petit ailleurs bien à lui, réveillé depuis peu. C’était étrange de se sentir plus humain qu’animal, cela ne lui était pas arrivé depuis longtemps. Quand n’a pas la conscience d’un homme, on ne ressent pas ses désirs. Pas de vengeance, pas de meurtre, pas de peine. Et voila qu’il éprouvait cela, sentiments forts et destructeurs, internes et externes, tellement vieux, presque antiques.
Au fond de lui, son instinct animal tentait de reprendre le dessus, mais sa conscience humaine était maintenant trop forte. Même si elle venait seulement de refaire surface, le fait d’être auprès d’un être de l’Ombre n’avait fait qu’empirer la métamorphose. Contrairement à certains moments, où durant ses années d’errance il était partiellement redevenu humain, cette renaissance était faite pour durer. Et son esprit ferait tout pour arriver à la vengeance tant espérée.


- Le cimetière. Monde des morts.

Un sourire carnassier se dessina sur le visage de l’hybride. La mort, il n’en était jamais passé loin, mais on avait tout fait pour qu’il vive. Là, il allait se rendre où les morts reposaient. Il pourrait cracher sur leurs tombes. Tranquillement.

- Pourquoi au cimetière ? Demanda-t-il en jetant un dernier regard à la Lune avant de marcher, derrière le nécromant.

Keel ne savait pas pourquoi, mais le fait de se rendre au cimetière l’émoustillait. Il avait l’impression étrangement, que dans la bouche de Walgar, le cimetière ne pouvait être qu’un lieu maudit. Un endroit qu’il aimerait peut-être. Mais il fallait tout de même qu’il évite la mer. Tout sauf la mer. Car même redevenu partiellement humain, il ne pouvait s’empêcher d’éprouver de la réticence envers cette mer.


[HRP: la suite au cimetière]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Un silence de mort

Revenir en haut Aller en bas

Un silence de mort

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» 25 septembre 1991, Aristide à L'ONU : Liberté ou la mort !» Jusqu'a mort s'ensuive... (Linoël, Idryl, Luna, Sanzo, Shrys» Jeune artiste kidnappé , blessé par balle et laissé pour mort à Cité Soleil» Menaces de mort contre Wyclef Jean.» Article intéressant sur la mort Mireille D. Bertin
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nelendark la croisée des mondes fantastiques :: Les étendues grises :: Le fleuve des soupirs-