Nelendark la croisée des mondes fantastiques
Bonjour à toi Nelendarkien!
Ce forum a vécu son temps et est désormais en repos.
Tu peux cependant retrouver l'admin dans un nouvel univers, sur Lombredelondres.forum2jeux.com
A bientôt!


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

La quête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Walgar
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 34
Age : 28
Race : juste un nécromant
Activité : faire revenir à la vie ce qui semble être mort
But /occupations : me venger de mon tueur
Age d\'apparence : La mort n'a pas d'âge.
Résidence : un peu partout au milieu des morts le plus souvent
Penchant : neutre-mauvais
Particularité physique visible : ne fait qu'un avec l'obscurité
Date d'inscription : 09/01/2007
MessageSujet: La quête Ven 15 Aoû - 22:29

Walgar ne répondit pas à la question du dit Keel. De toute façon il sentait ce dernier comme réticent à sa présence, tout en étant toujours à ses côtés. Non, décidément Walgar commençait à être trop préoccupé pour en dire plus sur la future visite au cimetière, au "monde des morts" comme le disait si bien Keel. Des pensées se mêlaient à des souvenirs qui se mélangeaient également à des renseignements qu'il avait reçus d'un des ses fameux sbires. C'est pour cela qu'il devait se rendre en ces lieux des tombes : vérifier les dires et accomplir sa longue mais sûre vengeance.
Prestement le nécromant pris le chemin du cimetière, ne prêtant pas vraiment attention au fait que Keel puisse le suivre encore. Et pourtant de discrets coups d'œil laissaient entendre que Walgar s'attendait à ce qu'il le suive malgré tout.


*


Au bout d'un certain temps il arriva enfin à l'entrée de ce qui semblait être des catacombes. Une grande porte en fer forgé donnait l'impression d'être un barrage et pourtant Walgar se sentait comme sur le seuil d'une demeure qui aurait pu être la sienne. Ce n'était pas vraiment le cas, cela faisait un moment, voire une éternité qu'il n'avait plus de demeure à lui seul.

" Nous y voila. "


Au premier de ses pas dans l'enceinte du cimetière, Walgar ressentit comme un appel, sous la forme d'une mélodie, douce et à la fois stridente. Puis un chant s'ensuivit toujours accompagné d'un instrument lui étant inconnu. Enfin le calme revint pour laisser place au sourire satisfait du nécromant. Ses sources étaient ainsi vérifiées, il devait donc penser à une récompense, mais pas tout de suite. Dans l'instant il devait aller plus loin dans ses recherches mais aussi dans l'accomplissement de sa quête personnelle.
Des sortes de plantes toutes desséchées crispèrent à ses pas devenus plus vifs. Il l'a vit enfin, la tombe qu'il recherchait.


" Cet appel à mon entrée… Pas de doute. "


Sur ces derniers mots prononcés avec plus de force que les autres, il l'a contempla. Puis ce fut au tour du reste du cimetière, éclairé par des lanternes.
Grâce à ce léger mouvement, on pu voir clairement une fleur de Lys déposée à même le sol ainsi que des écritures gravées dans la pierre formant le monument mortuaire. Il y était, bien évidement, inscrit le nom de la disparue mais aussi une sorte de dessin, représentant une épée et une rose entremêlées ; tout cela semblant avoir été fraîchement marqués…


" C'est la marque. "


Sans prévenir aucunement, Walgar, plaçant son sceptre de façon verticale, frappa trois fois sur la dalle de la stèle où reposait toujours quelqu'un en dépit du temps passant, puis fit bouger ses lèvres sans pour autant en faire sortir le moindre son. La pierre trembla un moment pour enfin laisser place à une terre humide, même visqueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofpunishment.my-rpg.com/forum.htm
Crépuscule
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 77
Age : 29
Race : Elfe
Activité : Bergère et guerrière
But /occupations : Suivre les ordres
Age d\'apparence : 24 ans
Résidence : Partout
Penchant : neutre-mauvais
Particularité physique visible : cicatrice à la poitrine
Date d'inscription : 28/11/2006
MessageSujet: Re: La quête Dim 9 Nov - 20:50

    Quelque chose d'étrange se passait. Ca remplissait ses côtes. Ca faisait enfler son poitrail et surtout ça redonnait la vie. Une âme et un souffle suffirent donc à rouvrir de nouveau ses yeux qui pourtant tout comme son corps, devaient être brûlés. Il n'en était rien.
    Désormais il fallait qu'elle sorte de cette prison de bois et de terre afin de retrouver de nouveau le soleil. Ses bras singulièrement blancs passèrent chacun de leur côtés et firent ainsi pression sur ce qui semblait être un couvercle. Pour elle, ce travail allait prendre des heures si ce n'est plus, et pourtant il céda assez rapidement sous la pression. Puis vint le tour de la terre, humide, visqueuse et collante. D'un mouvement brusque son bras gauche sentit la pression de l'air, ni trop fraîs ni trop chaud ; parfait pour renaître de ses cendres. Le reste de corps suivit, pour enfin le laisser à la clareté même.
    Malgré la nuit qui s'étendait encore sur le cimetière, la faible lumière suffit à lui laisser les yeux mi-clos. Trop vive pour elle, du moins pour le moment. Enfin il fit face à celui qui sans aucun doute l'avait rappelée dans le monde des vivants. Elle n'avait pas besoin de lui demander, elle le resssentait. Oui, c'était comme si une sorte de crochet le rattachait à cet homme, ou plutôt un irristible appel la guidait vers lui. D'ailleurs lui ne bougeait pas et aucun signe ne montrait qu'il était vivant, mis à part... ce sourire.
    Crépuscule, fit un pas pour aller à lui, mais elle refit rapidement corps avec le sol. Ses jambes ne contenaient aucune force. Elle en avait au moins assez pour relever la tête et poser son regard froid vers l'homme en noir. Ses lèvres tentèrent d'extirper un quelconque son mais en vain. Alors la haine la submergea d'un seul coup, aucune digue ne pouvait la contenir. Il n'avais pas le droit de la faire revivre ! Pourquoi avait-il fait une telle chose ? Elle n'avait rien demandé ! Désormais elle ne serait plus que la chimère de ce qu'elle était. Sa force avait disparu emportant tout le reste.
    Tel un berserk elle se leva, comme si jamais elle n'était passé de l'autre côté. La bouche grande ouverte et les yeux exhorbités d'une folie meurtrière, elle courut pour sauter directement sur le nécromant, ressentant une nouvelle force et ignorant totalement les conséquences.
    Ce fut de nouveau le noir complet.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

La quête

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nelendark la croisée des mondes fantastiques :: Le croisement :: Le Cimetière-