Nelendark la croisée des mondes fantastiques
Bonjour à toi Nelendarkien!
Ce forum a vécu son temps et est désormais en repos.
Tu peux cependant retrouver l'admin dans un nouvel univers, sur Lombredelondres.forum2jeux.com
A bientôt!


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Les imprévus d'une mission

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
Franasie It'Lown
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 24
Race : Humaine
Activité : L'entrainement de mes hommes
But /occupations : Faire régner la paix
Age d\'apparence : 33
Résidence : Forteresse de Fagor
Penchant : Neutre
Date d'inscription : 30/03/2008
MessageSujet: Les imprévus d'une mission Sam 21 Fév - 0:53

Concentrée sur son avancée à travers ce bourbier nauséabond, Franasie évita une nouvelle flaque marécageuse d’un bond de côté, puis soupira se sentant oppressée par ce paysage stérile qui s’étendait à perte de vue. Cela faisait presque une journée qu’elle n’avait pas prononcé un mot, car la veille, sa compagnie s’était séparée en groupes de binômes ou de solitaires, afin d’accomplir la mission qu’on leur avait assigné, c’est à dire inspecter les contrées reculées de Nelendark pour établir jusqu’ou s’étendait encore l’emprise du mal sur les terres de la Reine. Depuis que la paix avait été déclarée et que les hostilités eurent cessées, ou presque, l’armée Humaine avait enterré ses morts, était venue en aide aux survivants, avait reconstruit ce qui valait encore la peine de l’être, ainsi que de nombreuses autres tâches diverses et variées, pour recréer un sans blanc d’harmonie sur les terres dévastées par la guerre. Le Général n’avait pas eût le plaisir de prendre du repos depuis que les batailles avaient étés commencées et elle n’osait espérer en avoir avant un temps bien long.
Ses pas s’enfonçaient dans l’herbe mousseuse, avant que cette dernière ne reprenne sa forme naturelle, effaçant toute trace de son passage. Munie d’une seule boussole pour se repérer un tant soit peu, la jeune femme devait beaucoup s’en remettre à son flair pour se repérer dans cet océan de verdure détrempée. Pour le moment, et par chance, elle n’avait rencontré aucun obstacle de taille sur son chemin, seul les lianes poisseuses, les marres traitresses et la boue dissimulant des sables mouvants avaient ralentit sa progression. Parfois, elle entendait des bruissements aux alentours, qui n’étaient certainement que des animaux qui s’éloignaient gêné par sa présence, mais par précaution, sa main se posait immédiatement sur la garde de son épée, peut-être aussi par simple esprit de protection. L’atmosphère n’était guère rassurante et se promener seule dans un tel endroit ne pouvait lui inspirer que dégoût. Elle avait hâte de sortir d’ici et de revoir le soleil qui restait dissimulé derrière une brume opaque, qui semblait ne jamais vouloir se dissiper. Sans parler de l’odeur fétide qui lui donnait par moment la nausée. Ah quel bonheur se serait quand elle se serait acquitté de cette maudite mission ! Mais en tant que Général, elle se devait de ne pas rechigner, afin de montrer le bon exemple. Des hommes se devaient d’avoir un dirigeant fort, qu’ils pouvaient et devaient même prendre pour modèle. Elle avait des devoirs, elle y était habituée depuis sa plus tendre enfance, il n’empêchait que cette fois-ci elle y prenait part de mauvais grès.
Franasie poussa un soupir et arrêta de marcher, une main posée sur sa hanche, l’autre remettant en place l’une de ses mèches de jais derrière son oreille. Elle sentait quelques piqures d’insectes lui démanger les membres, cependant elle faisait tout pour éviter d’y toucher, sachant bien que l’envie serait pire ensuite. Son regard inspecta les environs. Un paysage plat s’étendait face à elle, d’où s’élevaient de grands arbres imposants, aux lianes pendantes et entrelacées qui s’agitaient dans la brise rare. Des buissons touffus bordaient les flaques plus ou moins grosses d’eau, qui étaient le repaire de quelques serpents vifs, aux crocs acérés, qui n’hésiteraient pas à mordre si l’on s’approchait de trop près de leur repaire.
Le Général serra la mâchoire et reprit du mouvement, s’enfonçant pas à pas vers l’inconnu sauvage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosh
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 97
Race : Démon
Activité : Guerrier
But /occupations : Tuer, Tuer !!!
Age d\'apparence : Qu'est ce que les années pour un démon ?
Résidence : La Mausolée
Penchant : Mauvais
Particularité physique visible : Cicatrice à l'oeil gauche.
Date d'inscription : 07/09/2005
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Sam 21 Fév - 13:31

Il dérapa sur l'écorce et manqua de tomber à terre. Le démon-loup jura intérieurement et tourna son regard vers la branche d'où il avait sauter pour atteindre celle-ci, plus haute et plus confortable. Rosh le savait : il était quelque peu rouillé, le temps passé dans la crypte de la reine Kendra ne lui avait attiré que des problèmes venant de toutes parts. Pour chasser ces problèmes et surtout éviter Fracassecrâne quelques temps, il avait entreprit de s'éloigner du trône de la Vampire pour éviter son humeur changeante et imprévisible et surtout pour redevenir le Démon-loup dangereux qu'il avait été. Non pas que Rosh était devenue inoffensif, non ça il ne le pourrait jamais, mais il n'avait rien combattu depuis les zombies et goules , créatures lentes et idiotes au demeurant. Il avait besoin d'un réel affrontement et ainsi il courrait le territoire à la recherche d'un adversaire.

Rosh parvint à se hisser à la force de ses bras sur la branche et se plaça de manière à être prêt à bondir sur une autre branche. Il releva la tête et huma l'air à la quête d'une odeur corporelle, seul l'odeur nauséabonde des marais lui revint et une légère grimace de dégout se dessina sur son visage de canidé. Il vérifia par réflexe la place de sa hache runique dans son dos et sourit quand il sentit le bord effilé entre ses doigts. Cette arme était effroyablement attirante par son maléfique attrait : Le métal noir ne reflétait aucune lumière et semblait même l'absorber, des runes pour l'instant noires était visibles et une pierre d'un bleu-glace était enchâssée dans le manche. Pour l'instant l'arme semblait terne, mais son propriétaire savait bien qu'il lui fallait quelques gouttes de sang frais pour que cette dernière s'éveille.
Le Démon-loup avait délaissé son manteau pour mieux progresser et son arme était maintenu par une ceinture noire en cuir avec un fourreau adapté et complexe, permettant la libération et la fixation rapide de son arme dans son dos.

Le Démon-loup tourna la tête vers la "route", il l'avait sentie avant de la voir, une âme...Une âme humaine progressait dans sa direction, la silhouette semblait frêle et pourtant une puissante latente s'en dégageait. L'être progressait d'un bon pas, s'arrêtant quelques fois pour d'obscures raisons. Le Démon-loup montra de grands crocs tranchants à la vue de sa future proie. Enfin quelqu'un, il allait pouvoir se battre et causer la souffrance. Un frisson d'excitation lui parcourut l'échine et il se força à rester le plus immobile possible tandis qu'elle approchait vers lui. Il se savait bien dissimulé tant qu'elle ne regarderait pas consciencieusement vers lui. En effet il était au dessus et quelque peu décalé à droite du chemin qui progressait dans la forêt. Rosh coupa les lianes aux abords avec ses griffes pour pouvoir se préparer un terrain d'assaut favorable et attendit avec un regard de bête traqueuse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franasie It'Lown
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 24
Race : Humaine
Activité : L'entrainement de mes hommes
But /occupations : Faire régner la paix
Age d\'apparence : 33
Résidence : Forteresse de Fagor
Penchant : Neutre
Date d'inscription : 30/03/2008
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Sam 21 Fév - 17:41

Tout était calme, toujours si calme dans les marais. Franasie se demandait si cet endroit avait toujours été de la sorte, si par le passé il n’avait pas été plus accueillant et si dans le futur il ne deviendrait pas un lieu ou l’on pourrait vivre librement, sans avoir peur de se retrouver nez à nez avec une bête féroce ou un sbire du mal. Il se pouvait aussi qu’il reste ainsi jusqu’à la fin des temps, devenant au fils des années, de plus en plus maléfique et prenant de l’ampleur, grignotant d’autres terres qui deviendraient toutes aussi boueuses et nauséabondes. La guerrière voulait croire que chaque chose pouvait s’améliorer, que s’il y avait du mauvais, il devait obligatoirement exister du bon. Mais ici, elle sentait cet espoir bien idyllique. Tout ne pouvait pas être régit comme on l’entendait. L’homme avait des rêves que na nature ne pouvait lui accorder.
La fin de l’après-midi allait bientôt poindre, la dernière fois qu’elle s’était accordée une pause était pour déjeuner une tranche de viande fumée avec du pain de voyage. Peut-être ce soir prendrait-elle le temps de trouver du bois sec afin de se concocter un repas chaud, mais il y avait bien peu d’espoir qu’elle puisse trouver à la fois du bois et un endroit propice à monter son bivouac. La nuit dernière alla avait élu domicile sur les branches d’un arbre, après avoir inspecté méticuleusement les alentours et prié silencieusement pour ne rencontrer aucun ennemi durant son sommeil. En cet instant, la lumière du soleil devait décliner derrière la brume, ce qui rendrait dans deux heures à peine toute avancée impossible si elle ne voulait pas encore plus risquer de perdre la vie.
Le Général pensait à ses hommes. L’élite de sa garnison avait été méticuleusement choisie pour cette mission, elle ne doutait pas de leurs capacités et de leur dévouement à leur cause. Mais elle ne pouvait se retenir d’appréhender d’en retrouver un mort sous ses ordres. La faute reviendrait sur elle, même si son soldat avait fait preuve de bêtise. De plus elle s’en voudrait, bien qu’elle doive rester de marbre. Ah ne pouvait-elle penser à des choses plus joyeuses ? Oui, penser à leur retour à la forteresse de Fagor, de retrouver les terres neutres tant chéries et les habitudes de la vie. Franasie sourit, elle avait hâte de retrouver ses quartiers et la douce monotonie des temps de paix. La guerre avait été si désastreuse ! De nombreux hommes avaient péris, leur roi lui-même était tombé durant la bataille contre les Anges. Personne n’en était revenu indemne, tant physiquement que mentalement. Le Général avait essuyé quelques blessures, qui heureusement ne s’étaient révélées que bénignes, mais durant quelques moins elle avait revécu cet enfer par visions éveillées, ou en rêve, sortant de cauchemar en nage le cœur au bord des lèvres. Elle avait porté des traits fatiguées et une inconstante tristesse pendant longtemps, puis les mois avaient passés et elle avait reprit du poil de la bête, faisant tout pour éviter de repenser aux combats de jadis.
Ne venait-elle pas de se dire d’avoir des pensées moins mélancolique ?! Il fallait croire que cet endroit lui-même n’aidait pas à éprouver du bien être. Qui pourrait être heureux ici ? Bien que solitaire, Franasie aurait tout de même aimé avoir une âme à qui parler. Mais dans ce marécage, tout était calme.
Marchant encore et encore, passant par-dessus des trous d’eau, rebroussant parfois chemin, le Général approchait de son but. Dans le silence qui régnait, elle entendit pourtant des sons. De nouveau un animal qui se frayait un chemin dans les buissons ? Difficile à dire. Franasie regarda autour d’elle, faisant un tour sur elle-même, mais ne décela rien d’alarmant. Cependant, elle laissa la main sur le pommeau de Weisstrum, ayant un mauvais pressentiment. Comme par trois fois ce jour-ci et qui s’était révélé qu’être des peurs assourdies de son esprit. Elle reprit sa marche, aux aguets.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosh
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 97
Race : Démon
Activité : Guerrier
But /occupations : Tuer, Tuer !!!
Age d\'apparence : Qu'est ce que les années pour un démon ?
Résidence : La Mausolée
Penchant : Mauvais
Particularité physique visible : Cicatrice à l'oeil gauche.
Date d'inscription : 07/09/2005
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Dim 22 Fév - 16:22

Elle avait failli le voir, tout imprudent qu'il était le Démon-loup avait voulu se rapprocher trop vite, il avait mal jugé un appui et avait dû se rattraper à une branche, plus fine, qui avait été secoué sous le choc. Le bruit avait fait se retourner l'âme, ses yeux étaient passés sur lui sans le voir, il avait retenu son souffle rauque un temps. Elle reprit sa route et après un instant Rosh fit de même en passant de branche en branche. Son souffle reprit, aussi doux que possible, la proie progressait toujours et Rosh se rapprochait de plus en plus, allant quelque peu plus vite qu'elle. Il exultait, elle était armé et semblait plus que capable, l'affrontement promettait d'être beau, une grimace qui se voulait être un sourire apparut sur la gueule de la bête. Il prit appui une dernière fois sur une branche et s'élança.

Il atterrit lourdement sur le chemin, ses pattes creusèrent deux petites flaques dans le sol, témoignant de l'humidité du lieu. Le Démon-loup se redressa de toute sa hauteur et sentit son aura de terreur s'intensifiait, il élargit un peu plus son sourire : Cette empreinte constante sur les démons qu'était cette aura marchait assez bien sur les plus faibles mais les vétérans et les aguerris ne sentait qu'une simple vague d'appréhension, ou même rien du tout. Cela permettait au démon d'affronter les plus forts sans devoir leur courir après.
Ses yeux rouges vifs se posèrent sur l'humaine, car il pouvait le voir maintenant, il s'agissait d'une humaine, elle était à quelques mètres de lui, il sentait son âme il sentait sa chair, son sang couler dans ses veines, la promesse d'un assouvissement de qualité de ses besoins. Il garda sa hache dans son dos, elle était facilement visible mais il voulait d'abord voire comment elle réagirait face à lui. A en juger par son style vestimentaire et surtout sa manière de s'accrocher à son arme, c'était une guerrière et pas une simple femme faible, enfin Rosh l'espérait.

Le démon-loup fit un pas en avant et hérissa son poil, accompagnant sa provocation d'un grognement étrange : ressemblant à celui d'un loup mais avec une sorte d'écho funeste. Rosh ne voulait pas parler, pas encore, qu'elle le prenne pour une créature quelconque, il ne pourrait que la surprendre après. D'un mouvement de main il fit sortirent de longues griffes noires de ses mains qui remplacèrent ses bouts de doigts. C'était ce qui le différenciait des simples lycanthropes, il était un démon, rien à voir.

Toisant son adversaire il attendit de voir sa réaction, malgré son excitation qui croissait à la vue d'un adversaire. Tout son être lui criait de se jeter sur elle, de la dévorer, de la faire souffrir, de lui faire peur. Il grogna de plus bel.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franasie It'Lown
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 24
Race : Humaine
Activité : L'entrainement de mes hommes
But /occupations : Faire régner la paix
Age d\'apparence : 33
Résidence : Forteresse de Fagor
Penchant : Neutre
Date d'inscription : 30/03/2008
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Lun 23 Fév - 13:07

Il s'avéra que le mauvais pressentiment qu'avait éprouvé la jeune femme avait un fondement plus que tangible. Après avoir avancé de quelques pas, elle se retrouva à quelques mètres tout au plus d'une créature maléfique. C'était une sorte de loup bipède, au pelage sombre et aux crocs acérés, qui lui fit penser à la race des Loups-Garous dont elle avait vaguement entendu parler durant son apprentissage, il y a longtemps. Jusque lors, elle n'en avait jamais rencontré, mais maintenant qu'elle se trouvait devant cette bête, elle ne doutait plus de leur existence.
Franasie fronça les sourcils et déglutit. Ce ne serait pas simple d'affronter un et ennemi, dont elle ne connaissait ni les forces ni les faiblesses. De plus l'environnement n'était pas propice à une combat, et cela serait un handicap autant pour l'un que pour l'autre. La guerrière sentit son pouls s'accélérer, mais elle ne tremblait pas, bien qu'elle appréhende ce qui allait suivre. Elle faisait le vide dans son esprit, tentant de ce concentrer pleinement sur le combat. Son opposant devait être rapide, féroce et puissant. Avait-il une conscience qui lui permettait de ruser? Elle ne pouvait le savoir.
Le Général sortit la lame de son fourreau et la brandit devant elle. Son visage fermé, ses yeux durs, lui donnaient une maturité qu'on attendait pas chez une femme de son âge, elle semblait avoir vieillit de dix ans derrière ce masque de gravité. Son regard ne cilla pas quand le Loup grogna en hérissant ses poils noirs, elle raffermit sa prise sur la garde de Weisstrum et patienta. Elle ne se sentait pas prête à attaquer, si elle se précipitait et que la créature la prenait à revers, s'en serait vite fini de son existence. Normalement, une bête féroce telle que celle-ci n'hésitera pas longtemps avant de foncer sur un humain pour le déchiqueter, mais à ce moment-là, elle serait prête.
Franasie recula de quelques pas, sans quitter des yeux le Loup, elle voulait trouver un espace moins boueux que celui dans lequel elle pataugeait. Cela fait, elle jeta des coups d'oeils rapides aux alentours afin de trouver une échappatoire si le besoin s'en faisait sentir et qui ne manquerait certainement pas d'arriver. Même si elle refusait de s'avouer vaincue, la combattante savait que ses chances de survivre n'étaient pas au mieux de leur forme, seule face à cette bête, seule dans un endroit aussi reculé et marécageux. Ah elle était dans un sale pétrin!
Cependant, elle tentait de rester froide comme la pierre et souple comme l'air. Entre ses dents serrées, elle murmura:


- Attaque, qu'on en finisse...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosh
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 97
Race : Démon
Activité : Guerrier
But /occupations : Tuer, Tuer !!!
Age d\'apparence : Qu'est ce que les années pour un démon ?
Résidence : La Mausolée
Penchant : Mauvais
Particularité physique visible : Cicatrice à l'oeil gauche.
Date d'inscription : 07/09/2005
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Lun 23 Fév - 15:05

Lorsque l'humaine sortit son arme, le démon-loup regarda l'acier effilé avec attention, cette lame pourrait le blesser facilement, il devait essayer de l'enlever à son propriétaire...Certes le combat ne serait plus équilibré, enfin c'est ce qu'il pensait, mais Rosh se fichait pas mal d'un quelconque équilibre. Le démon-loup se redressa un instant et renifla dédaigneusement vers l'âme. Un peu de sang...Rien qu'un peu de sang, il avait assez attendu, il devait désormais redevenir le guerrier qu'il avait été.

L'humain ne bougeait toujours pas, ne semblant pas vouloir ouvrir le duel. Rosh avança d'un pas vers elle, avec précaution, le sol était un piège lui-même et il faudrait faire preuve d'attention si il ne voulait pas se retrouver dans une mauvaise posture.
Rosh claqua des mâchoires vers l'humain à plusieurs reprises, ses crocs émirent un bruit sourd et peu rassurant. Il allait attaquer, cela se voyait, son corps se tendit de plus en plus, désormais le combat avait débuté.

Rosh s'élança soudainement vers l'âme, bave aux lèvres, il courait sur ses deux pattes musclés et ses mains griffus se tenaient prêtes à dépecer tout ce qui se présentait vers elles. Il couvrit rapidement la distance vers son adversaire et passa à l'attaque, mais il feinta, au lieu d'attaquer avec ses mains il pencha sa gueule en avant : Tentant de la mordre au cou.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franasie It'Lown
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 24
Race : Humaine
Activité : L'entrainement de mes hommes
But /occupations : Faire régner la paix
Age d\'apparence : 33
Résidence : Forteresse de Fagor
Penchant : Neutre
Date d'inscription : 30/03/2008
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Lun 23 Fév - 20:51

L'humaine ne sut réprimer une grimace quand le loup fit claquer ses mâchoires l'une contre l'autre, découvrant sa mortelle dentition à sa vue. Franasie eût la vision des crocs lui compressant la chair, pour la déchiqueter sans qu'elle ne puisse rien faire, tétanisée par la douleur. Elle cligna des yeux. Cela ne devait pas arriver. Mettant de côté ces funestes images, elle tenta de ne plus penser qu'au moment présent.
Et comme si la créature répondait à son murmure, elle bondit vers la guerrière, qui attendit le dernier moment avant de tourner les pieds d'un quart de tour, du côté le moins attendu, ainsi elle évita les griffes acérées et du même coup la gueule béante et dégoulinade de bave. Cependant elle était trop près de la créature pour qu'une attaque à l'épée fût efficace et si elle reculait sans y prendre garde, elle tomberait dans des sables mouvants. Le Général, n'ayant pas le temps de plus réfléchir, donna un coup d’épaule, celle qui était dissimulée derrière une armure à la couleur d’argent, et se dégagea derrière le Loup-Garou, avant qu’il ne puisse réitérer une attaque en utilisant ses griffes ou ses crocs.
Franasie dans son élan elle s’écarta de quelques pas de la bête, le temps de jeter un regard au sol traître, et de reprendre son équilibre, elle faisait de nouveau face au monstre, l’épée devant elle. La jeune femme, afin d’éviter de se frotter de trop près à son ennemi, se fendit et lui fit un coup d’estoc, en espérant le prendre de rapidité, accompagnant son attaque d'un cri sortant du coeur, expirant l'air de ses poumons.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosh
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 97
Race : Démon
Activité : Guerrier
But /occupations : Tuer, Tuer !!!
Age d\'apparence : Qu'est ce que les années pour un démon ?
Résidence : La Mausolée
Penchant : Mauvais
Particularité physique visible : Cicatrice à l'oeil gauche.
Date d'inscription : 07/09/2005
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Mar 24 Fév - 1:23

Trop lent ! Rosh vit l'humain esquiver son attaque mais trop tard, ses mâchoires se refermèrent dans le vide et il fut déséquilibré par sa propre masse, sa propre attaque. Rien ne s'arrangea lorsque son adversaire lui donna un coup qui le fit vaciller encore plus. Le démon-loup tomba à genoux, dos à elle. Il fulminait, se faire avoir ainsi, encore heureux qu'il fut tombé sur un coin de terrain sûr, il grogna et se retourna rapidement pour voir que l'humain faisait également de son mieux pour ne pas se retrouver embourbé. Son regard croisa le sien, dans chacun des deux, la détermination se lisait, chacun pour une raison différente cependant. Rosh montra ses crocs une nouvelle fois mais avant qu'il est pu faite un geste, l'humain pointa son arme vers lui la dirigea vers son torse en un cri de guerre surprenant de courage.

La lame mordit la chair du démon-loup...De peu, mais suffisamment pour faire couler un fin filet de sang noir contre son pelage. Rosh regarda son flanc, rien d'alarmant, il avait esquivé un peu trop tard mais au moins il n'avait pas l'épée en plein milieu du ventre...C'était déjà ça. Cependant le fait d'avoir été le premier blessé lui apporta un goût amer dans la bouche, un sentiment d'infériorité par rapport à un simple mortel ! Il redressa la tête vers l'humaine et rugit, à son tour de faire couler le sang.

Rosh s'avança vers elle et se mit en contact rapidement, les deux combattants n'étant pas très éloignés, il avait cru voir qu'elle ne semblait pas à l'aise avec son arme de près, il espérait que cela était fondé. D'un main il tenta de saisir le poignet tenant la garde de l'arme et de l'autre il essaya de saisir le cou de sa proie, dans ses yeux se lisait la détermination qui l'habitait, également la haine envers son adversaire. Il colla ses yeux dans ceux de son ennemi, cherchant à le terroriser dans le but de prendre l'avantage.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franasie It'Lown
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 24
Race : Humaine
Activité : L'entrainement de mes hommes
But /occupations : Faire régner la paix
Age d\'apparence : 33
Résidence : Forteresse de Fagor
Penchant : Neutre
Date d'inscription : 30/03/2008
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Mer 25 Fév - 16:29

Franasie croisa le regard de la créature et cru y lire une lueur d'intelligence, elle ne put y réfléchir plus longtemps, qu'elle avait déjà lancé son attaque et à peine touché du bout de sa lame le Loup, qui avait esquivé au bon moment. Les yeux de la jeune femme ne reflétaient plus la peur qui s'estompait petit à petit, remplacé par l'exaltation combattante, presque un certain plaisir d'affronter un ennemi de taille.
Le Général reprit une position défensive alors que la créature rugissait de rage. Prenant son épée à deux mains, la guerrière ne put reculer qu'il était déjà sur elle, cherchant à lui prendre les poignets, à l'attraper au cou. Si elle faisait trop de pas en arrière, elle tomberait, si il lui faisait lâcher son arme, elle serait sans défense et si elle n'agissait pas rapidement, il lui aurait bientôt entaillé la gorge avec ses griffes! Franasie eût un rictus de douleur quand la patte velue du Loup se referma sur son avant bras droit, elle se débattit comme elle le put, faisant passer son arme dans son autre main. N'étant pas ambidextre, la femme n'avait pas la même force dans son bras gauche, ni la même habileté, cependant elle put ébaucher une dépense contre l'autre griffe qui en voulait à sa gorge.
Le regard du général croisait parfois celui du Loup, mais le détournait très vite, se sentant sans défense devant ces éclats de saphir. Ses yeux couleur de sang n'avaient rien pour lui plaire et accompagné de cette gueule béante munie de crocs, il lui semblait que cette créature était née pour terrifier. Mais elle ne se laissait nullement abattre, prise dans la fureur du combat, elle agissait par réflexes acquis durant ses années de formation, ainsi que pendant ses combats réels.
Les pieds bien posés sur la terre ferme, Franasie exerçait une poussée constante afin de faire reculer ne serait-ce qu'un peu le Loup-Garou. Ses deux mains étant prises, elle n'avait plus de marche de manœuvre. Son avant bras gauche la faisait souffrir, elle voyait même un liquide rougeâtre perler entre les griffes du monstre. Elle tentait de se libérer en tordant son bras en tous sens, tout en se défendant de son épée de la gauche, repoussant les assauts répétés vers sa gorge, avec de la chance, sa lame entaillerait le bras du Loup. Pour le moment, elle se trouvait dans une sale impasse.
Jurant comme il n'est pas permit, le Général observait ce qui pourrait constituer les points faibles de la créature. Elle était totalement focalisée sur son combat et n'était plus troublée par le paysage disgracieux des marécages, qu'elle n'envisageait plus que comme une contrainte de taille dans sa quête de survie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosh
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 97
Race : Démon
Activité : Guerrier
But /occupations : Tuer, Tuer !!!
Age d\'apparence : Qu'est ce que les années pour un démon ?
Résidence : La Mausolée
Penchant : Mauvais
Particularité physique visible : Cicatrice à l'oeil gauche.
Date d'inscription : 07/09/2005
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Jeu 26 Fév - 4:37

Il avait réussi, il la tenait ! Rosh resserra son emprise sur le bras de l'humaine et chercha à lui faire lâcher l'épée, malheureusement pour lui, son ennemie passa l'arme dans son autre main et chercha maladroitement à retenir la main griffue qui se dirigeait vers son cou. Elle se débattait fortement et le démon-loup pensa que la peur s'installait en elle...ou pas : Il reçut un coup violent du plat de la lame sur le visage et glapit de surprise autant que de douleur. Il sentait l'âme pousser de toutes ses forces pour le repousser et joua de la gueule dans le vide, ses crocs passèrent à quelques centimètres du visage de l'humain mais sa défense farouche réussit à le tenir à "distance".

Alors que Rosh esquivait l'épée il sentit quelque chose d'humide entre ses doigts de la main qui tenait l'avant-bras, ses yeux se braquèrent sur le sang qui perlait et il sembla que le démon était hypnotisé par cela. Il lâcha l'humain en la repoussant sur le côté, et regarda la paume maintenant rouge de sa main avec un regard de fou. Enfin...Du sang ! Rosh huma le liquide nécessaire à la vie avec délectation. Il sentait chaque fibres de son corps réagir à cette odeur longtemps oubliée, enfin, le sang...
Il voulut d'abord lécher sa paume, faire couler ce sang en lui mais il eut alors la brillante idée de se passer la main sur la gueule : Ses poils autour de son museau et aux environs des yeux prirent une teinte rouge sale. Ainsi, Rosh pouvait sentir ce sang tout prêt, certes l'effet recherché ne serait pas aussi transcendant que s'il l'avalait, mais au moins là il pouvait sentir ce sang pendant un moment. Il sentit son arme crier en son esprit, voulant une partie de cette prise de guerre pour elle-même recevoir l'exaltation. Rosh sourit, étrangement d'ailleurs. Le démon-loup fit face à son adversaire de nouveau, avec cette nouvelle "peinture de combat" sur le visage, il ressemblait encore plus à une bête sauvage. Mais soudain :


"Merci à toi...C'est...Délicieux !"

Rosh huma l'air et sentit l'odeur si particulière l'envahir, il reprit de sa voix grave et rauque, totalement inhumaine

"Mais il m'en faut plus...Et je crains que ton corps à lui seul ne puisse avoir raison de ma fin...Ainsi qu'à celle de mon ami. Inclines-toi et j'essayerais de te causer une mort...Douce !"

Rosh n'avait aucune envie que son adversaire se jette à ses pieds et lui implore d'en finir vite, mais il savait que ses paroles auraient une répercussion sur son adversaire. Un goutte de sang perla le long de sa babine supérieure et il la laissa continuer sa descente : savoir le sang à porter de gueule ainsi et se retenir le mettait dans un état d'éveil...De réveil...Rosh était de retour...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franasie It'Lown
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 24
Race : Humaine
Activité : L'entrainement de mes hommes
But /occupations : Faire régner la paix
Age d\'apparence : 33
Résidence : Forteresse de Fagor
Penchant : Neutre
Date d'inscription : 30/03/2008
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Dim 1 Mar - 0:00

Franasie se sentait en mauvaise posture, bien qu’elle ait réussi à empêcher le monstre de la mordre pour le moment. Elle devait s’en sortir seule, bien qu’une aide extérieure lui fût d’une grande utilité en cet instant, peut-être aurait-elle dû prendre plus de précautions et se faire accompagner. Comme elle se sentait sotte ! Ca n’avait pas été pour faire la dure qu’elle avait agit de la sorte, mais pour éviter à un de ces subalterne de se retrouver à sa place. Bien entendu elle aurait très bien pu former un trio d’hommes, mais cela aurait voulu dire qu’ils devraient quadriller plus de terrain et rester séparés plus longtemps. Chaque point de vue se valait et elle avait l’âpre impression de s’être trompée.
Poussant un cri rageur, elle tenta une nouvelle fois de se défaire de l’emprise du Loup. Celui-ci paraissait regarder ailleurs et sans crier gare il la lâchât en la bousculant. Dans son élan, la guerrière s’écarta à grand pas en reprenant son équilibre, tâchant de raffermir sa prise sur son épée. Elle esquiva de justesse une flaque marécageuse et se retourna aussitôt vers la créature en plaçant Weisstrum dans ses deux mains. Maintenant qu’elle était blessée à l’avant bras, elle aurait plus de mal à manier son arme d’une seule main, mais elle pouvait sans aucun doute se battre en utilisant les deux, la douleur qui la tiraillait transformée par l’adrénaline.
D’un œil soupçonneux, le général regarda la bête humer le sang qui était sur sa griffe, elle ne retint pas le rictus de dégoût qui se peint sur son visage quand l’animal se barbouilla de son sang. Elle tressaillit de surprise en entendant une voix sortir de la gueule du Loup-Garou. C’était finalement bien un être qui pensait et qui n’agissait pas que par instinct. Franasie sentit ses poils se hérisser quand elle comprit vraiment ce qu’il voulait dire : il comptait la tuer, elle le savait, mais il voulait surtout s’abreuver de son sang, la dévorer si lui en prenait l’envie. C’était insupportable d’imaginer son corps ainsi profané.
Dégoûtée, elle cracha par terre pour afficher pleinement sa désapprobation, puis elle ajouta :


- Démon ! Comment pouvait-il penser qu’elle pouvait le croire ? Sbire des mondes inférieurs, tu ne m’auras pas sans combattre !

Le général ne pouvait plus attendre, s’il fallait en finir, que se soit fait au plus vite, parlementer avec un monstre ne mènerait à rien. Il était peut-être temps qu’elle fasse appel à des capacités extérieures à sa nature même. Mais pour un résultat probant, elle devrait attendre le moment propice, là ou son attaque ferait le plus de dégâts, car elle ne pouvait l’utiliser deux fois d’affilées, sans attendre que l’air se recharge. Entre ce battement, elle savait pertinemment que son ennemi aurait tout le temps pour l’attaquer et peut-être la réduire au silence.
Sans plus attendre, Franasie s’élança, en quelques foulées, elle se retrouva nez à nez avec le Loup et abattit sa lame, attendant une esquive, ou une riposte, quoique se fut, elle se sentait prête à tout encaisser, ainsi qu’à se défendre comme une lionne.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosh
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 97
Race : Démon
Activité : Guerrier
But /occupations : Tuer, Tuer !!!
Age d\'apparence : Qu'est ce que les années pour un démon ?
Résidence : La Mausolée
Penchant : Mauvais
Particularité physique visible : Cicatrice à l'oeil gauche.
Date d'inscription : 07/09/2005
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Mer 4 Mar - 2:24

Rosh vit l'humaine le charger et eut un rictus de triomphe...enfin un adversaire digne, la tuer ne serait pas chose facile...Tant mieux...Une vague de plaisirs noirs avait envahi les sens du démon-loup à la réponse de la combattante...Une brave...Ou une folle. Son aura de peur ne semblait pas avoir d'effet de peur sur elle, ce qui rassura le démon dans son idée qu'il faisait fasse à une "forte tête".

Elle arriva au contact et la lame se dirigea vers lui dans un arc de cercle rapide et parfait. Rosh esquiva la lame dans un rire sarcastique et fit claquer ses crocs près des oreilles de l'âme. Le sang de cette dernière continuait de produire en lui un effet enivrant, une légère torpeur de bien-être, éventuellement comparable à la sensation au réveil. Le démon-loup profitait de ce combat en tout points, peut-être un peu trop : son ennemi continuait de lancer des assauts sur lui et l'une de ses attaques passa tout près d'une des oreilles de Rosh qui dut s'accroupir pour esquiver. Et là il sentit...

Il sentit que c'était son tour d'attaquer; le moment propice et fugace, un futile relâchement de garde, il s'élança en avant, elle était prête et le reçut lame en avant, parant ses griffes meurtrières avec une étonnante facilité. Le démon-loup rugit devant cet obstacle si dur à franchir, le jeu cessa, il devait la tuer maintenant, sa hache lui criait de planter ses crocs dans sa chair....Sa hache...

Rosh recula soudainement et voulut tirer son arme, certes sans sang, la hache était ordinaire mais s'il pouvait entailler ou blesser une nouvelle fois l'humaine...Le démon-loup n'eut cependant pas le temps de présenter son arme à son adversaire, il sentit que d'autres âmes approchaient dans leur direction...Un carnage se présentait à lui...Le démon-loup se mit à rire sans raison apparente, paraissant soudainement fou. Il arrêta soudainement de glousser pour passer soudainement à l'attaque de cette peste de femelle qui ne voulait pas se laisser attraper. Il arriva au contact, elle le reçut avec un coup du plat de la lame sur le museau, ce geste simple et pourtant douloureux l'enragea de plus bel : Il essaya de saisir le visage de l'humain d'une main dans le but de l'écarter pour planter ses crocs dans son cou...Il sentait la peau sous son nez...Encore un peu...Encore un peu...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franasie It'Lown
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 24
Race : Humaine
Activité : L'entrainement de mes hommes
But /occupations : Faire régner la paix
Age d\'apparence : 33
Résidence : Forteresse de Fagor
Penchant : Neutre
Date d'inscription : 30/03/2008
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Lun 9 Mar - 13:13

Franasie abattit sa lame dans le vide béant, là ou quelques secondes plus tôt se trouvait le démon. Il l'avait esquivé, cependant son arme n'avait pas été totalement déchargée en électricité, il n'y avait pas eût d'explosion. Pas encore. Il fallait attendre qu'elle le touche. La guerrière entendit les crocs de son ennemi se refermer derrière son crane, alors qu'elle s'écartait pour lui faire de nouveau face. Suivit une série d'attaques et d'esquives qui ne menèrent à rien, essoufflant un peu plus la jeune femme, dont la sueur perlait sur son front. Elle réussit soudain à le blesser sur le torse, sa lame entailla la chair dans une explosion électrique, qui créa un éclair aveuglant dans la brume. Des étoiles dans les yeux, le général se recula de quelques pas et distingua son ennemi à travers les éclats de lumières qui lui brulaient encore les yeux. C'était le défaut de cette attaque, quand on oubliait de fermer les yeux, ce que l'on évitait bien évidement de faire durant un combat, l'éclair était tel qu'il empêchait de se concentrer attentivement ensuite.
Franasie jura et maudit tous les démons de la terre. Alors qu'elle pestait, les yeux papillonnants, elle distingua la créature qui se jetait sur elle. Dans un mouvement de lame, elle l'accueillit comme il se devait, le Loup s'accroupit et Weisstrum passa à quelques centimètres de ses oreilles. La guerrière hurla de rage et enchaina une nouvelle botte, pendant que son ennemi l'esquivait à son grand étonnement, elle se retrouva face à lui, se débattant comme elle le pouvait frappant du plat de sa lame. Mais il était trop tard, il planta ses crocs dans sa chair, elle ne retint pas un cri déchirant de douleur, tentant encore de se débattre tandis que trois de ses griffes lui entaillait la joue gauche. De nouveau un hurlement de douleur sortit de ses lèvres rougies par le sang de cette nouvelle blessure. Durant cette attaque, elle avait laisser tomber son arme au sol, folle de rage, de ses deux mains libres et endolories elle frappait la créature, lui tirait les oreilles, arrachait ses touffes de poils. Ses jambes n'étaient pas en reste, elle lui donnait des coups de pieds, de genoux, se débattant comme une furie déchainée. Mais sans aucune arme de taille.
Ses yeux embués de larmes, virent alors que la créature avait dans son dos une hache. Un rictus inhumain se dessina sur son visage. La guerrière tendit le bras et décrocha l'arme de son ennemi, n'ayant pas une bonne prise sur l'arme, elle s'en servit pour assommer le démon loup, en espérant qu'il la lâcherait.
Franasie se rendit alors compte des voix, qui n'étaient pas les siennes. Elle vit des hommes accourir vers le combat, dégainant leurs armes respectives. C'était quelques uns de ses hommes. Quatre soldats de sa garnison. Que faisaient-ils ici? Ensemble? ils devraient lui donner des explications! Mais pour le moment, il devaient lui venir en aide, si elle voulait un jour pouvoir entendre leur version des faits.
Le premier de ses hommes était à quelques foulées d'eux, son épée à deux mains dégainée, prêt à pourfendre le premier venu. Les trois autres le suivaient à des distances différentes, esquivant les sables mouvants, retenus par ce traitre de chemin.
La jeune femme se sentait sur le point de défaillir. Son sang coulait de ses blessures. Si ça se trouvait, elle agonirait dans cet affreux endroit. Mais ce n'était pas le moment d'abandonner. Pas encore. Elle devait se battre. Et pourtant elle se sentait si faible! Elle avait du mal à respirer tellement elle sentait sa gorge la brûler.
Peste soient les démons! Les Loups! Kendra! Et toutes ces choses qui ôtent la vie par plaisir!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosh
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 97
Race : Démon
Activité : Guerrier
But /occupations : Tuer, Tuer !!!
Age d\'apparence : Qu'est ce que les années pour un démon ?
Résidence : La Mausolée
Penchant : Mauvais
Particularité physique visible : Cicatrice à l'oeil gauche.
Date d'inscription : 07/09/2005
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Mar 10 Mar - 2:16

Le sang !! Enfin, il sentait le sang dans sa bouche, enivrant liquide de vie. Rosh se délectait de l'humaine, il resserra sa prise sur elle, son cri de douleur lui arracha un frissonnement de plaisir, il la sentait se débattre avec la même fureur qu'au combat : Elle le griffait de ses ongles en tentant de le faire lâcher prise. Le démon-loup avait fermé les yeux, étanchant sa soif dans un silence seulement troublé par la respiration et les cris de l'âme. C'était si...Chaud et plein de vie. La douleur des blessures superficielles que lui causait l'humaine se mêlait au délice du sang...
Soudain il sentit, mais trop tard, la hache glisser de son dos...Comment pouvait-elle ? Une douleur plus importante mit fin à son questionnement : L'humaine le frappait avec sa hache, SA HACHE ! Il retira prestement ses crocs et recula, la gueule ensanglantée. Il ne vit qu'une chose : L'humain brandissant son arme, plus rien ne compta pendant cette seconde, pas même sa blessure au torse, il fallait qu'il récupère son arme avant son réveil par un autre.

Mais alors qu'il allait s'élancer, une autre âme se manifesta sur son côté : Une lame vint se planter dans son bras et Rosh hurla de douleur, il se tourna rapidement et fit une contre-attaque meurtrière : Il souleva l'humain, le faisant lâcher son arme et entreprit de séparer sa tête du reste de son corps, l'humain eut un hoquet de douleur juste avant de perdre la tête. Le sang jaillit abondamment sur le démon-loup, l'image semblait irréelle. Mais Rosh ne s'intéressa pas à tout ce sang, il voulait son arme, tout ensanglanté qu'il était, il marcha vers l'âme tenant sa hache runique. Trois autres hommes se dressèrent devant lui pour la protéger et le démon-loup déploya une gueule bardée de dents pointues et rugit à l'encontre de ses proies. Un des humains sembla hésiter mais les deux autres chargèrent vaillamment la bête. Ils esquivèrent ses pattes et ses crocs et réussirent tout deux à le toucher au ventre d'un coup d'estoc. Du sang noir jaillit encore des blessures, se mêlant au sang rouge des humains qui ruisselait sur le pelage noir du démon. Un des humains, enhardi ou imprudent, avança encore pour reporter un coup à la bête, il fut propulsé vers la femelle du groupe et s'écrasa de tout son long à ses pieds, sans blessures profondes. L'autre resta à distance respectueuse mais assez menaçante pour la bête, attendant l'instant propice.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franasie It'Lown
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 24
Race : Humaine
Activité : L'entrainement de mes hommes
But /occupations : Faire régner la paix
Age d\'apparence : 33
Résidence : Forteresse de Fagor
Penchant : Neutre
Date d'inscription : 30/03/2008
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Ven 13 Mar - 13:21

Libre. La créature avait desserré l’étau de sa mâchoire, la douleur avait été fulgurante, Franasie avait titubé, puis c’était laissée tomber au sol, face contre terre, haletante, de nouveau elle avait lâché l’arme qui gisait à coté de ses doigts. Ce n’était pas le moment de se laisser aller. Difficilement, elle tourna son visage vers le combat qui faisait rage non loin d’elle. Jéromain avait blessé le Loup au bras pendant qu’elle ne regardait pas, faisant hurler le démon et décuplant sa rage. Le cœur au bord des lèvres, la jeune femme vit son compagnon se faire arracher la tête du corps, elle en eut le souffle coupé. Le corps inerte retomba au sol, tandis que sa tête allait rouler plus loin, pour s’enfoncer peu à peu dans une marre de sables mouvants. La guerrière détourna les yeux et contempla le Loup-garou se diriger vers elle, furieux. Rassemblant ses forces, poussée par l’adrénaline, la peur et l’instinct de survie, elle parvint à s’asseoir, sans parvenir à se relever. Elle s’éloigna donc comme elle le pouvait, sans tourner le dos à la créature. Son bras gauche le faisait souffrir, il ne répondait plus aux mouvements, sa main encore valide tenait le manche de la hache. Son regard ne quittait pas le nouveau combat qui s’était engagé entre les membres de sa garnison et le démon. Elle les vit se défendre vaillamment et blesser leur ennemi, Bandom s’était avancé pour porter un nouveau coup à la créature, mais celle-ci l’envoya bestialement valser. Le Génaral cessa de reculer et s’approcha de l’homme qui était étale de tout son long sur le sol. Elle espérait qu’il n’ait pas été gravement touché. Mais il sembla qu’il allait plutôt bien, quand elle le vit relever la tête et lui servir une grimace en guise de sourire.

- Bandom, murmura Franasie, puis elle s’exprima plus fort, afin que ses deux compagnons l’entendent aussi. Il faut s’enfuit d’ici au plus vite, elle serra les dents en sentant une douleur lui parcourir le corps, il faudrait faire reculer ce maudit démon dans un marécage,… pendant qu’il sera embourbé, nous partirons.

Le soldat près d’elle ouvrit la bouche pour protester, mais n’en fit rien et acquiesça. Il se releva, l’épée en main, puis remit sur pied tant bien que mal son supérieur. Bras dessus, bras dessous, les deux humains se tenaient maintenant debout. Pendant ce temps, leurs deux acolytes tentaient de faire reculer le démon afin qu’il s’embourbe.
Le Général regarda le combat d’un œil impatient, serrant parfois les poings, furieuse de ne pouvoir prendre part à cette bataille qui n’avait que trop duré. Elle se sentait déjà mieux, même si ses blessures la tiraillaient, elle avait reprit espoir, bien qu’elle déplore en son cœur la perte d’un des sien. Et ce n’était peut-être pas terminé…Bandom à ses côtés encourageait ses compagnons et leur lançait des conseils.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosh
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 97
Race : Démon
Activité : Guerrier
But /occupations : Tuer, Tuer !!!
Age d\'apparence : Qu'est ce que les années pour un démon ?
Résidence : La Mausolée
Penchant : Mauvais
Particularité physique visible : Cicatrice à l'oeil gauche.
Date d'inscription : 07/09/2005
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Lun 16 Mar - 0:37

L'un des deux humains qui étaient restés en combat avec le démon para de sa lame un coup de griffe vers lui, ce qui eut pour effet de couper une fois encore la chair du monstre. Rosh essayait plus de se débarrasser de ces deux adversaires qu'à "s'amuser" avec eux, il voulait récupérer son arme. L'âme lui avait prise, elle devait mourir pour ce crime. Elle devait souffrir, endurer milles tourments...Mais en vérité le démon-loup craignait plus qu'elle ne réveille l'arme avec du sang et que la hache runique préfère abandonner son ancien propriétaire pour l'humaine. Il vit qu'elle et l'autre humain se relevaient, pour partir ? Non ! Il entendit l'humain crier quelque chose, pour lui ? Il ne put le savoir. Elle avait délaissé la hache qui gisait à ses pieds...Pourvu qu'elle n'y pense pas. Le regard enflammé du démon rencontra celui de l'humaine, ils se jaugèrent en silence, chacun animé par la haine envers l'autre, Rosh encra ce visage dans son esprit et esquiva d'un mouvement sur le côté l'épée d'un des deux combattants, vif, il saisit l'arme par la lame, s'entaillant encore, pour projeter son possesseur dans les marécages mais ce dernier eut l'excellent réflexe de lâcher l'arme avant. Cependant l'autre attaquait encore, avec une grosse hallebarde qui força le démon-loup à reculer, un temps presque calme s'installa soudain, les deux attendant que l'autre fasse le premier pas. Rosh prit alors conscience de sa douleur au torse...L'arme avait non seulement creusé une profonde estafilade dans son torse mais le pelage autour était brûlé. L'enchantement que semblait recéler cette arme avait cautérisé la blessure juste après, empêchant le sang de jaillir.

La hallebarde fendit l'air vers la tête de Rosh, le démon-loup se baissa et empoigna l'humain sous la gorge, il arracha la hallebarde qu'il jeta au sol et approcha le visage de son captif de sa gueule. Le "prisonnier" ne se laissa pas faire, il envoya un coup de pied violent dans le torse de la bête, réveillant encore plus la douleur de la blessure, Rosh le lâcha en se pliant en deux et l'humain voulut l'achever en l'étranglant, grossière erreur sans doute liée à la panique du moment. Le démon-loup mordit profondément la main gauche de l'homme et l'arracha dans un bruit de déchirure. L'homme cria et se recula, tenant son moignon ensanglanté. Rosh recracha du sang et l'extrêmité et regarda en direction de l'humaine, l'air de dire : "Ton tour viendra". Mais l'autre humain, décidément ces créatures sont bornées, avait récupéré la hallebarde et fit reculer encore plus le démon-loup. Petit à petit, il s'approchait d'un des pièges naturels des marécages. Pas après pas, un grognement sourd envers l'hallebardier. Plus qu'un pas...Un seul...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franasie It'Lown
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 24
Race : Humaine
Activité : L'entrainement de mes hommes
But /occupations : Faire régner la paix
Age d\'apparence : 33
Résidence : Forteresse de Fagor
Penchant : Neutre
Date d'inscription : 30/03/2008
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Mer 18 Mar - 15:58

Tremblante de rage et de fatigue, Franasie assistait au combat aux côtés de Bandom. Les deux hommes qui combattaient le loup ne s'en sortaient pas trop mal, faisant reculer peu à peu la créature vers les marécages salvateurs, tout du moins c'était ce qu'espérait la guerrière. Elle croisa le regard de leur ennemi, qui la fusillait des yeux, elle fronça les sourcils en se demandant ce qu’il avait à s’intéresser à sa personne, alors qu’il avait tout de même deux hommes contre lui. C’est alors qu’elle remarqua qu’il fixait surtout l’arme qui se trouvait près d’elle, alors qu’il repoussait de nouvelles attaques, Fran se baissa avec quelques difficultés et prit dans sa main valide l’arme qui lui avait permis de sauver sa vie. Elle la contempla, oubliant quelques instants ce qui se déroulait autour d’elle, la hache runique pesait lourd entre ses doigts couverts de sang séché, elle la trouvait belle, si tant est qu’on puisse trouver un objet mortel beau. Elle décida qu’elle ne pouvait laisser une telle arme entre les griffes d’une vile créature, c’était inconcevable. Le général sortit de ses pensées en entendant le cri d’un soldat. Elle vit avec rage qu’il ne lui restait qu’un moignon à la place de sa main gauche. Cette satanée créature décimait ses hommes sans problème et cela la faisait fulminer. Ce n’était pas un ennemi à prendre à la légère.
Elle planta son regard dans celui du Loup où il put y lire toute sa haine et l’envie qu’elle avait d’en finir avec lui. Cependant elle n’était pas en état de combattre. Elle se promit que si ils se rencontraient un jour prochain, elle en découdrait avec lui, retirant une nouvelle épine de la terre de Nelendark. Pour le moment, il fallait que ses hommes le mettent hors d’état de nuire. Dolché se tenait maintenant en retrait, tentant tant bien que mal que son sang cesse de couler de sa blessure. Restait Thym qui avait attrapé la hallebarde de son compagnon et faisait reculer son ennemi avec hargne. Ne restait plus qu’un seul pas. L’homme resta concentré sur son objectif, ne s’estimant pas vainqueur trop tôt, il attendit quelques secondes qu’une ouverture lui permette de faire assez reculer la créature, afin qu’elle s’embourbe concrètement, et leur laisse ainsi la chance de s’enfuir.
Franasie retenait son souffle, impatiente que cela termine enfin. Thym lança son attaque qui fit nettement reculer le démon, qui à la place de rencontrer de la terre ferme sous ses pieds, s’enfonça dans une eau boueuse et mouvante jusqu’au dessous des genoux. La guerrière ferma les yeux et respira une bonne bouffée d’air. Elle regarda Bandom qui acclamait son compagnon. Il avait raison d’être content, mais ce n’était pas terminé, ils devaient encore prendre la fuite alors que deux d’entre eux étaient passablement blessés. Alors qu’elle et Band se rapprochaient, Thym menaçait toujours de son arme le loup garou.


- M’est avais qu’on ferait mieux de s’en aller dès maintenant, dit Dolché le visage en sueur.

Le général acquiesça.


- Allons nous-en sans tarder, dit elle en ouvrant la marche, Dolché, tu peux courir ? Ce dernier lui fit signe que oui. Bien, alors faisons du plus vite que nous le pourrons pour nous éloigner d’ici.

Ils devaient mettre le plus de distance possible entre eux et la bête avant d’avoir le loisir de se reposer un peu. Franasie accrocha à son coté la hache qu’elle venait de s’approprier et commença à courir sans un regard en arrière, les autres sur les talons. Elle eût un pincement au cœur d’abandonner le corps sans vie de l’un de ses hommes, mais elle ne pouvait faire autrement.
Elle se concentra sur sa respiration, sur le chemin à suivre, tout en tentant de chasser la douleur qui lui brûlait l’épaule. Chaque pas se répercutait dans ses membres, ce qui rendait la tâche difficile. Mais elle devait surmonter ça, afin de pouvoir survivre, car si le Loup les rattrapait se serait un réel carnage. Petit à petit, ils s’éloignèrent. La distance qui les séparait de la créature ne cessait de croître, ce qui donnait espoir à la jeune femme. Si cela continuait ainsi, ils seraient en lieu sur dans quelques heures. Bien que leur odeur persiste et que le chemin soit truffé de leurs traces, Fran se doutait que comme eux, le démon avait besoin de se reposer après les blessures qui lui avaient étés infligées.
Après deux heures de course entre les marais, la guerrière sentit qu’elle devait s’arrêter. Elle était en nage et son épaule la faisait cruellement souffrir. Ses hommes aussi devaient ressentir de la fatigue et ils devaient garder un minimum de force s’ils tombaient malencontreusement sur des créatures de l’ombre. La compagnie fit donc une halte d’un bon quart d’heure, ou chacun aida l’autre à penser un tant soit peu ses blessures, ils burent et mangèrent, parlant peu. Le général savait que leur moral n’était pas au plus haut, mais elle connaissait aussi ses hommes, ils s’en remettraient, ce n’était pas la première fois…
La guerrière craignait qu’ils soient rattrapés par le Loup, que sa blessure s’infecte, de même que celle de Dolché dont le visage blême n’annonçait rien de bon. Elle avait peur de tomber sur d’autres ennemis, de perdre de nouveau des hommes… Cependant, elle voulait croire que tout pouvait se passer au mieux dans la suite des évènements, les marécages n’étaient pas un lieu infini, s’ils continuaient à marcher vers le nord est, ils parviendraient bientôt à l’orée de ce lieu maudit, là où il était convenu qu’ils se rejoignent avec ses hommes après avoir évalué le terrain. Il y avait là-bas un campement, près de quelques maisonnettes humaines. Fran se demandait d’ailleurs comment des hommes pouvaient survivre dans un endroit si triste et stérile. Mais ce qui importait pour le moment, c’était que là-bas, ils pourraient se reposer et auraient des soins plus appropriés.
Pour s’y rendre, ils avaient encore besoin d’une journée de marche, s’ils ne se perdaient pas. Si tout ce passait comme elle l’espérait. Ils se remirent en marche, parfois en courant, d'autres fois au pas, ménageant autant qu'il était possible les forces qui leur restait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosh
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 97
Race : Démon
Activité : Guerrier
But /occupations : Tuer, Tuer !!!
Age d\'apparence : Qu'est ce que les années pour un démon ?
Résidence : La Mausolée
Penchant : Mauvais
Particularité physique visible : Cicatrice à l'oeil gauche.
Date d'inscription : 07/09/2005
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Jeu 19 Mar - 2:10

Le Démon-loup sentit le sol se dérober sous ses pieds et ne comprit que trop tard ce qui lui arrivait. Il se retrouva bientôt embourbé jusqu'aux genoux et regarda en rageant vers les humains savourant tant bien que mal leur victoire. Rosh vit alors que l'âme avait ramassée la hache runique et il se figea d'horreur. Non...Impossible ! Cette arme était sienne ! Elle n'avait pas le droit de la lui prendre. Pendant un instant il sembla au démon que le rire métallique et désincarné de l'arme résonnait dans sa tête, se moquant de lui. Il se débattit en grognant mais ne parvint qu'à s'enfoncer un peu plus dans le piège naturel. Il pensait que les humains allaient attendre sa fin en le regardant...Ou même l'achever lorsque ses membres supérieurs seront pris, mais il fut stupéfait de voir qu'ils partaient, qu'ils fuyaient même...L'humaine avec son arme ! Il entra dans une colère noire qui le laissa encore plus prisonnier qu'avant. Non, cela ne pouvait se passer ainsi, il ne pouvait échouer contre de simples humains. Il ne pouvait revenir auprès de sa reine ainsi, un corps ne suffisait pas....Il fallait plus de victimes.

C'est alors que, s'enfonçant petit à petit, Rosh sentit sa lourde patte antérieure gauche heurter quelque chose de dur. Le ciel était devenu plus gris et des gouttes commencèrent à tomber autour de lui, d'abord fines et éparses, puis plus lourdes et denses. Le démon-loup peinait à trouver un appui correcte sur cette chose qui semblait assez ronde, quoiqu'un peu...C'est alors qu'il se rendit compte qu'il s'agissait de la tête de sa victime. Il inspira longuement et réussit à se propulser en avant, il s'extirpa de justesse de cette prison et atterit sur le sol dur dans un rire de dément devant l'ironie de la situation : Il avait été sauvé par un ennemi...Enfin un morceau tout du moins. Il rit de manière étrange jusqu'à ce qu'il se rappelle qu'il n'avait plus sa hache. Il se releva et hurla tel un loup, la tête dressé, à l'encontre de la pluie. Il aurait voulu s'élancer à la suite des humains mais il se sentait faible, son regard tomba alors sur la carcasse décapitée et tout ce sang qui coulait encore...

Il courait maintenant depuis un moment, le sang lui ayant octroyé de nouvelles forces. Il était sur la trace des âmes. Parfois il se trompait, revenait sur ses pas pour repartir de plus bel. Ils allaient payer cette infamie...Ils mourraient tous ! Rosh passa au dessus d'une flaque et glissa en atterrissant, l'eau et la terre ne faisait pas bon chemin...Il se redressa, la gueule peinte de marron sombre et la moitié du corps de même. Le démon s'apprêtait à laisser éclater son humeur lorsqu'il sentit, tout prêt...La présence d'êtres vivants...Fébrilement, il suivit son instinct, essayant de se convaincre qu'il s'agissait de ses proies.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franasie It'Lown
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 24
Race : Humaine
Activité : L'entrainement de mes hommes
But /occupations : Faire régner la paix
Age d\'apparence : 33
Résidence : Forteresse de Fagor
Penchant : Neutre
Date d'inscription : 30/03/2008
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Jeu 19 Mar - 13:58

Suite à leur première halte, les humains ne s’étaient plus arrêtées jusqu’à ce qu’il fasse trop noir pour avancer sans mettre en péril sa vie à chaque pas. Quand ils se sentaient trop essoufflés, ils se déplaçaient plus lentement, mais le général refusait que l’on s’arrête de nouveau, elle ne désirait en aucun cas être surprise par le démon loup, alors l’unique solution qu’ils avaient trouvé était de se déplacer sans cesse. Mais vint la nuit sombre et noire, qui leur interdit de se permettre de remonter toujours plus haut dans le nord. La guerrière décréta, le plus tard possible, qu’ils allaient bivouaquer sur un sol plutôt stable qu’ils avaient découvert, élaborant un tour de garde et cherchant de quoi nourrir un feu de camp. Même si la lumière risquait de divulguer leur position, Franasie pensait que sa chaleur leur ferait le plus grand bien, de plus, pour soigner ses blessures ils auraient besoin d’une source lumineuse.
Etait donc arrêtée depuis près de la moitié de la nuit, Dolché s’était porté volontaire pour le premier tour de garde, ou rien d’alarmant ne s’était produit. Il en avait profité pour inspecter minutieusement son moignon, il avait encore l’impression que sa main était là, alors qu’elle lui avait été arrachée, c’était une sensation étrange, de penser qu’il avait mal dans les doigts, dans la paume, alors qu’ils avaient disparu définitivement. Son os était à vif, sa chaire mutilée était rouge et saignait encore par endroits, déjà sa peau cicatrisait, mais la fine couche de peau qui apparaissait ne retarderait pas une infection qu’il pressentait. Sa main lui avait été arrachée si facilement, en y repensant il en éprouva un vertige, c’était sa main de prédilection, s’il voulait continuer à combattre dans l’armée de Fagor, il devrait apprendre rapidement à se servir de son autre bras. Mais s’en était terminé pour lui des expéditions dans la garnison du Général It’Lown, qui était surtout composé d’hommes d’élite. Doché soupira.
Derrière lui il entendit du bruit. C’était la guerrière qui venait prendre son tour de ronde. Elle le salua d’un signe de tête, les yeux encore ensommeillés, il lui fit un signe de la tête pour toute réponse. Franasie s’approcha de son subalterne et prit place à ses côtés. En un murmure, elle lui demanda des nouvelles de sa blessure, qu’ils avaient rapidement cautérisée durant leur halte, qu’elle insista pour inspecter elle-même. Ceci fait, elle lui conseilla de trouver vite le sommeil, car la nuit ne serait pas longue. Il acquiesça avant de s’inquiéter pour la blessure de la jeune femme, un rictus se peignit sur le visage de celle-ci, elle lui dit qu’elle avait du mal à faire bouger son bras, qu’elle ne savait si les crocs de la créature lui avaient touchés des points indispensable au bon fonctionnement de son membre, mais que pour le moment il n’y avait pas à y penser, il fallait dormir.
La guerrière s’assit plus confortablement le dos au feu, scrutant l’horizon de ténèbres, écoutant la nature s’agiter lentement autour du campement. Elle réfléchissait aux prochaines heures qu’ils auraient à parcourir le lendemain, ils avaient déjà effectué une partie du chemin avant que tombe la nuit. S’ils continuaient ainsi, dès l’aurore, ils devraient être au lieu de rendez-vous en début d’après-midi. De l’une de ses poches, elle sortit sa boussole et repéra vers quel endroit ils devraient s’en aller. Ceci fait, elle rangea son instrument et continua de rester éveillée. Le peu d’heures qui lui avaient étés accordés lui avaient déjà fait grand bien, les prochaines allaient peut-être lui rendre le sourire. Elle repensa à Jéromain, qui avait perdu la vie en sauvant celle de sa supérieure, il gisait certainement encore dans le marais, ils l’avaient abandonné. Une image écœurante se créa dans son esprit : le démon loup qui déchiquetait les restes du soldat. Franasie soupira. Elle devait se forcer à réfléchir à autre chose. Le temps s’écoula, lentement et sans heurt. Le général réveilla Bandom pour qu’il effectue son tour de garde. Ce dernier s’informa de la santé de la jeune femme, ainsi que celle de Dolché, puis il laissa la guerrière prendre du repos.
De nouveau allongée sur le sol, dos au feu, elle avait les yeux clos, mais ne faisait que sommeiller, la paix des rêves ne venait pas en elle, lui refusant le repos salvateur. Plusieurs fois elle se retourna pour trouver une position plus confortable, mais rien n’y faisait, elle ne parvenait pas à trouver le sommeil. Alors, allongée sur le dos, elle resta les yeux ouverts, contemplant sans le voir le ciel obstrué par les branches et la brume.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosh
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 97
Race : Démon
Activité : Guerrier
But /occupations : Tuer, Tuer !!!
Age d\'apparence : Qu'est ce que les années pour un démon ?
Résidence : La Mausolée
Penchant : Mauvais
Particularité physique visible : Cicatrice à l'oeil gauche.
Date d'inscription : 07/09/2005
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Lun 23 Mar - 0:03

La pluie avait cessé, laissant place à un ciel noir de nuages. Il faisait nuit et Rosh progressait désormais lentement, la pluie avait lavé son pelage du sang et de la salissure, son corps noir ne reflétait aucune lumière, d'ailleurs il n'y avait aucune lumière. Il arrivait à l'extrémité du marais, là où le sol était plus sûr, mais toujours pas de traces de ses proies. Pourtant il n'avait pas arrêté de sentir une présence humaine tout au long de sa course, cette présence devait avancer également, oui, ils fuyaient, mais maintenant le démon-loup ne courait plus, essayant d'économiser ses forces pour un potentiel autre affrontement. Sa blessure le lançait toujours, le poussant à chercher vengeance auprès de cette sale mortelle et le fait qu'elle lui ai volé son arme rendait encore plus oppressant le désir de la recroiser.
Un point lumineux attira son attention dans la nuit, il redressa la tête et tenta de distinguer d'où il venait. Il s'agissait à première vue d'un feu. Ce qui tenait lieu de cœur à Rosh fit un bond, un feu de camp...Il les avait retrouvé. Il essaya de contrôler sa course mais ne parvint qu'à se borner à un trottinement, tant pis pour ses forces. A mesure qu'il approchait, il sentait plus de choses, ils étaient plusieurs, ils étaient blessés, ils étaient à l'arrêt.
Rosh ralentit l'allure à bonne distance du campement et se fit aussi discret que possible. Ils se trouvaient dans un bosquet tranquille et plat, le feu étirait les ombres dans une grotesque image de la réalité, vacillant avec le faible vent. Le démon-loup s'arrêta un instant pour "étudier" la situation : Un des humains était assis, les autres couchés, ils devaient dormir. Rosh esquissa un rictus mauvais et progressa alors pour atteindre les "dormeurs" avant le veilleur. Il reconnut alors le veilleur, il s'agissait d'un des humains de tout-à-l'heure un frisson de haine parcourut l'échine du démon qui progressait maintenant à quatre pattes, pour plus de discrétion.
Il arrivait maintenant dans l'espace découvert, le veilleur lui tournait le dos. Le démon-loup arrivait du haut, vers la tête des dormeurs, il se dirigea d'office vers la silhouette la plus menue. Elle avait les yeux ouverts, le feu se reflétant dans ses pupilles, elle regardait le ciel, s'il avançait plus, elle risquerait de le percevoir, il s'arrêta donc, complétement à découvert si le veilleur se retournait. Il sentit également, plus qu'il ne vit, sa hache runique non loin d'elle.
Le veilleur toussa, Rosh se figea encore plus et tourna sa tête vers lui. S'il le tuait lui, les autres auraient le temps de se préparer à lui faire face, ou à fuir. S'il attaquait d'abord ceux allongés, il avait plus de chances de succès, mais la manière dont étaient positionnés les humains ne permettait que dans attraper seulement deux simultanément puis ensuite sauter sur le troisième, tenant compte du fait que l'humaine était éveillées, il préférait l'attaquer en première avec son camarade couché non loin. Il se prépara à détendre le bras avec fulgurance, puis l'autre et se redressa légèrement.
Soudainement, le bois brûlé dans le feu s'effondra sur lui-même. Tout ce passa très vite : Le veilleur se retourna, croisa le regard de la bête proche de ses camarades ouvrit la bouche pour donner l'alerte et d'un même mouvement se levait, le démon-loup attrapa alors les cheveux de l'humaine et l'attira à lui, et s'assurant une prise sûr sous le cou de l'âme qu'il tenait, fit face au veilleur. Il sentait cette peau proche de lui et résistait pour y plonger les crocs, son sang était exquis, il avait pu en juger. Il renifla dédaigneusement vers le veilleur qui restait figé, ne sachant quoi faire. Les deux autres ne tarderaient pas à se réveiller. Il fallait qu'il retienne cette instant au maximum. Une griffe parcourut la joue de la proie à l'endroit marqué par ses pattes, il montra les crocs et alors qu'il voulait resserrer sa prise une fois de plus, la desserra par mégarde, juste un instant, mais assez pour permettre à l'humain d'agir...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franasie It'Lown
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 24
Race : Humaine
Activité : L'entrainement de mes hommes
But /occupations : Faire régner la paix
Age d\'apparence : 33
Résidence : Forteresse de Fagor
Penchant : Neutre
Date d'inscription : 30/03/2008
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Mer 25 Mar - 17:10

La guerrière, bercée par les ronflements de ses deux compagnons et les crépitements du feu, se trouvait dans un demi sommeil, si elle avait clos ses paupières, elle n’aurait pas tardé à s’endormir. Mais cela ne lui venait même pas à l’esprit. Elle ressentait à peine la douleur sourde de son épaule, son esprit était ailleurs, entre les songes et la réalité et elle se sentait étrangement sereine, malgré ce qui c’était passé durant cette mission. La jeune femme ne se rendait pas compte qu’un prédateur bien connu furetait dans les environs, elle ne l’entendit pas s’approcher, tout comme ses hommes, elle ne s’apercevait de rien. Et pourtant l’animal n’était plus loin d’elle, il s’apprêtait à lui ôter la vie, quand un craquement sonore du bois fit sortir Franasie de ses pensées. Elle sursauta tout en regardant vers le feu, elle vit Bandom se lever rapidement, ses sourcils se froncèrent, quand soudain elle sentit qu’on la tirait par les cheveux. Elle poussa un cri de surprise qui réveilla ses griffures sur sa joue et posa ses mains sur le bras qui lui enserrait la gorge. C’était du pelage. Se contorsionnant, elle parvint à apercevoir la gueule de la créature et sentit la peur affluer en elle. Il la tenait, elle était presque sans défense, ce démon ignoble les avaient suivit et retrouvés et il menaçait de nouveau sa vie. Haineuse, la guerrière donnait des coups de coude, tentait de mordre son adversaire, gondant des insultes à chaque respiration. Elle sentit la patte velue du Loup se poser sur sa joue, ce qui lui fit redoubler ses protestations.
Tandis qu’elle se débattait comme un diable, Bandom avait attrapé son arme, mais il n’agissait pas, sachant bien que s’il faisait un faux pas son supérieur n’aurait bientôt plus de tête. A moins qu’il ne se soit tétanisé de peur face à la créature. Il beuglait pour que ses compagnons sortent de leur sommeil et en effet les hommes remuaient et ouvrirent bientôt les yeux pour découvrir que leur général était de nouveaux entre les mains du Loup-Garou. Hagards ils empoignèrent leurs armes respectives en tâtonnant, alors que Bandom ne levait toujours pas le petit doigt.
La guerrière profita que le Démon lâchait prise pour se dégager de sa poigne, dos à la créature, elle était vulnérable, mais elle attrapa dans chacune de ses mains une branche enflammée, elle en bazarda une derrière elle, à l’aveuglette vers la créature, cherchant des yeux Weisstrum qui gisait paisiblement dans son fourreau à deux mètres à peine. Mais il n’était plus temps de sauter dessus, un coup d’œil à l’arrière la fit se retourner et brandir piteusement son bâton enflammé.
Pendant ses pirouettes, Thym et Dolché s’était déplacés. Chacun sur un flanc de la créature, mais attendant un ordre pour attaquer, car s’ils agissaient sur un coup de tête, la situation pourrait encore empirer. Bandom avait enfin reprit ses esprits et s’était approché du feu, à droite de son supérieur. Il ramassa l’arme de la guerrière et sortit la lame du fourreau, et s’apprêta à lui tendre.


- Tu cherches la mort, Démon ? Cracha Franasie en colère, fendant l’air de son arme ridicule.

Le regard rivé sur son ennemi, elle n'avait pas encore remarqué que l'un des soldat lui tendait son épée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Rosh
Voyageur
avatar
Masculin
Nombre de messages : 97
Race : Démon
Activité : Guerrier
But /occupations : Tuer, Tuer !!!
Age d\'apparence : Qu'est ce que les années pour un démon ?
Résidence : La Mausolée
Penchant : Mauvais
Particularité physique visible : Cicatrice à l'oeil gauche.
Date d'inscription : 07/09/2005
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Ven 27 Mar - 0:02

Il la sentit glisser de son emprise et ne réagit que trop tard, il fit un pas en avant pour l'attraper de nouveau mais au lieu de sentir la chaleur du corps sous sa patte, il reçut un bâton en pleine tête, le feu ne se fit sentir que quelques instants car le bois retombait déjà, mais cette petite attaque, aussi futile soit elle, blessa le démon dans sa fierté.
Il était trop tard pour agir désormais, ils étaient tous en place, deux sur ses côtés, l'âme et le veilleur en face. Rosh grogna en les regardant un à un, tentant de les dissuader d'attaquer, l'humaine brandissait un bâton encore consumé par les flammes et lui parla d'une voix empli de haine contre lui, il rit lugubrement à sa question qui faisait plus office de menace que de réelle question. Il fit un léger pas et ses adversaires se déplacèrent avec lui, dans une tactique parfait et non-concertée. Le démon-loup fit une grimace de colère et s'adressa à l'âme :


"Jeune mortelle...Tu m'as volé quelque chose de précieux : mon arme...Elle représente beaucoup pour moi. Si tu me la rend immédiatement, je te promet de t'épargner toi et tes...Hommes."

Le démon ne put s'empêcher de sourire à son mensonge...Lui...Epargner quelqu'un...Il pencha un peu l'échine pour se faire plus massif et poursuivit de sa voix grave et étrange :

"Tu as vu ce que j'ai fais à ton camarade. Vous avez tous vu non ? Aimeriez-vous subir le même sort ? Vous mettre à mort sera un réel plaisir pour moi...Et une facilité. Réfléchissez bien, déposez les armes et donnez moi ma hache. Je ne sais si vous êtes loyaux à votre cause mais je sers la grande Kendra Fracassecrâne...Je suis son lieutenant...Son bras droit....Pensez-vous que l'illustre reine vampire confierait ce poste à un incapable ? Regardez moi...Regardez moi et contemplez un cauchemar..."

Rosh se dit qu'en fin de compte, être un démon de peur pouvait présenter des intêrets, comme trouvez les bons mots pour terroriser, instiller la terreur contre ses ennemis jusqu'à parfois les faire implorer...Et donner le coup de grâce. Il regarda un à un encore les humains et essayant de lire le poids de ses paroles sur leurs visages.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franasie It'Lown
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 24
Race : Humaine
Activité : L'entrainement de mes hommes
But /occupations : Faire régner la paix
Age d\'apparence : 33
Résidence : Forteresse de Fagor
Penchant : Neutre
Date d'inscription : 30/03/2008
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Mer 26 Aoû - 13:54

La situation n'était pas désespérée, ils étaient encore quatre survivants face au démon, ils étaient formés au combat et prêt à l'attaque. Cependant leur ennemi n'était pas qu'un simple loup de pacotille, il était puissant et coriace, il y avait quelque chose de maléfique en lui. Il avait le don de parole. D'ailleurs il en fit usage et s'adressa à Franasie, qui l'écouta avec une vive attention. Son arme, c'était elle qui la possédait, elle était dans ce camp, elle reposait paisiblement à l'endroit où elle avait dormi. S'il ne fallait que ça pour faire le bonheur du monstre et sauver leur vie, elle était prête à en faire le sacrifice. L'humaine essuya avec la paume de sa main le sang qui coulait de nouveau sur sa joue, la plaie trop fragile s'était réouverte sous la patte du loup. Sans quitter ce dernier des yeux, elle s'exprima haut et fort:

- Tu promets sur ce qu'il y a de plus cher pour toi, que tu ne nous poursuivra plus? Jamais? Tu retourneras dans ton trou et laissera les Nelendarkiens en paix, c'est ce que je te demande. D'un signe de main, elle montra à Bandom la hache qui se trouvait à ses pieds. Donne là moi.

Ce dernier s'exécuta avec un air réticent peint dans les yeux, il n'approuvait pas la tac-tic de son supérieur, mais n'en fit rien. Il plia les genoux et déposa Weisstrum sur le sol, échangeant d'arme et prit la hache. Ensuite il la déposa dans la main tendue du général. Celui-ci la prit fermement entre ses doigts humides de sang et braqua ses yeux sur le Loup qui avait reprit la parole.
La jeune femme sentait des frissons d'horreur lui parcourir le corps, les mots du démon la touchaient au plus profond d'elle même. Ils lui firent peur. Non, il déclenchèrent la peur qu'elle avait depuis lors refoulée pour combattre. Fran' serrait les dents et les lèvres, elle tentait de se raisonner, mais ses yeux où les larmes montaient la piquaient. De sa main libre, elle se les frotta un à un, pour ne pas perdre de vue son ennemi. Tout ceci était sa faute, elle n'aurait pas du donner de tels ordres. Elle soupira haineusement.


- Oui, tu n'es qu'un cauchemar! Sale monstre! Créature du mal! Comment ai-je pu penser une seconde que tu puisse tenir ta parole? Ton arme tu ne la reprendra que si tu me passes sur le corps! Je ne mourrais pas sans combattre!

Entendre sa propre voix avait peu à peu redonné confiance à la guerrière, elle avait au fil de ses paroles retrouvé un brin de courage, ce qui ne serait pas de trop pour affronter de nouveau le Démon. A moins que cette nouvelle force qu'elle sentait naître en elle ne vienne de l'arme même du Loup. Peut-être avait-elle été assez imbibée de sang et qu'elle avait terminé son éveil. En tous les cas, Franasie se sentait revigorée alors que ses trois compagnons avaient le moral au plus bas à cause des paroles venimeuses de leur terrifiant ennemi.

- Loup démoniaque, tu ne devrais pas rester ici, nous ne sommes plus très loin des terres habitées par les hommes, mes nombreux camarades sont à l'orée de cette forêt, ils nous cherchent peut-être car tu nous as retardé. Un sourire étrange se dessina sur ses lèvres. Un sourire qui ne lui appartenait pas en temps normal. S'ils te trouvent, il en sera fini de toi et Kendra ta vampire n'aura plus son fidèle chien pour la servir. Elle cracha sur le sol. Fuis la queue entre les jambes où je te ferais la peau!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Azrhaël
Voyageur
avatar
Nombre de messages : 3
Race : Satyre
Date d'inscription : 20/04/2010
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Sam 2 Oct - 22:37

Encore une douce matinée brumeuse dans les marécages des étendues grises, encore une journée ou Azhraël sera en paix avec Elle et lui même. Il s’était arrêté pour jouer de la flute qu’il venait de tailler en chemin, l’endroit était humide et répétitif, les trous d’eau jonchaient le sol, l’odeur était nauséabonde mais cela ne le dérangeait pas, il pensait simplement qu’Elle en avait décidée ainsi.
Lorsque qu’il entendit une voix. A la normale il n’y aurait pas prêter attention mais pas cette fois, il y avait quelque chose de différent en elle, elle lui semblait venir de l’esprit d’Ewy.
Il se mit alors à courir comme jamais il ne l’avait fait, il avait la certitude qu’il y découvrirait Ewy en personne. Mais plus il se rapprochait plus le son de la voix devenait clair et précis c’est alors qu’il comprit ce que disais la voix, elle ne l’appelait pas elle menaçait…
C’est alors qu’il arriva à la source de ce chant si mélodieux à ses oreilles, et fut abattu lorsqu’il découvrit la scène de combat. Trois soldats se tenaient proche d’une femme en armure et face à eux un loup, il ne le reconnu pas au premier coup d’œil, mais il s’agissait en faite de Rosh. Il ne l’avait jamais vu mais en avait entendu parler lors d’une réunion avec l’arbre de vie Nërway. Il s’agissait d’un démon hybride qui avait par maintes fois fait souffrir Ewy et ses habitants.
Azhraël savait qu’il aurait du passer son chemin et que ce combat ne le regardait pas mais il ne pouvait laisser continuer ce destructeur, car si Ewy l’avait mit sur sa route, cela signifiait une chose.

Il devait payer…

D’un geste vif et précis il dénouât les lanières de cuir de sa bourse et jeta les runes à terre, Ewy lui donna alors sa bénédiction, il était à présent sur de son devoir. Quand tout a coup le démon chargea vers la guerrière. Azhraël se lança vers le loup et le percuta de plein de fouet à l’aide de ces cornes.
Rosh s’écrasa sur le sol et Azhraël retomba sur ces sabots, il planta alors son bâton dans le sol.
Azhraël prononça ces paroles :


- Sache vaincre toute fatigue de ton corps, tout faux pas de ton esprit, toute défaillance de ton âme.

Des ronces et des racines sortirent tout à coup du sol et entravèrent le démon. Azhraël lui dit :

- Voila un message d’Ewy, et j’espère que tu ne l’oubliera pas de si tôt !



Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Franasie It'Lown
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 24
Race : Humaine
Activité : L'entrainement de mes hommes
But /occupations : Faire régner la paix
Age d\'apparence : 33
Résidence : Forteresse de Fagor
Penchant : Neutre
Date d'inscription : 30/03/2008
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission Lun 4 Oct - 18:38

[HRP// comme le RP a été arrêté en cours de route, je me suis permise d'y mettre fin. Nous allons bien entendu tenir compte de ton personnage Rosh et comme tu le vois nous "jouons" ton personnage le moins possible. En tous les cas, merci Arhraël de me secourir =)]

Après avoir prononcé ses paroles, la guerrière attendit de voir la réaction du démon. Elle ne se sentait plus dans son état normal, elle sentait au fond d'elle même que quelque chose était différent. Etait-ce la peur de la mort? Peut-être car oui elle éprouvait de la peur, mais jamais jusque là la crainte l'avait fait agir de la sorte. En vérité, elle ne s'en rendait pas encore compte, mais la hache du Loup possédait un pouvoir qu'elle ne pouvait contrôler et qui la poussait à être agressive, à vouloir d'autant plus la mort de son ennemi qu'elle l'aurait souhaité sans elle. Oui, cette créature du mal avait tué l'un de ses soldats, un homme, oui cela rendait le général plus que furieux, mais il avait jusque-là déjà essuyé des pertes et ses réactions n'avaient pas été les même. Ce n'est que plus tard que Franasie se rendra compte de cela.
En cet instant, elle espérait que la bête allait fondre sur elle. La guerrière était genoux fléchis, épée en avant, prête à parer, bondir et contrattaquer ce démon infernal. Elle désirait plus que tout en finir avec ce combat, son corps était à bout, elle ne tiendrait plus très longtemps. Si l'adrénaline ne faisait pas son effet, la jeune femme serait là, gisant au sol, inconsciente. Mais même si elle avait envie que tout cela prenne fin, elle n'avait pas dans l'intention de faire le premier pas. C'est pourquoi elle agressait verbalement son ennemi. Il fallait qu'il attaque!
Le loup garou ne tarda pas à exercer une poussée sur ses pattes puissantes et s'élança sur la guerrière. Elle allait parer son coup, ses trois soldats prêts à la soutenir, mais il advint une chose à laquelle le général ne s'attendait pas. Une créature qu'elle ne su définir au premier coup d'œil venait de percuter le monstre, qui sous le choc tituba et s'effondra au sol et avant qu'elle ne puisse faire un geste une voix retentit, puis des ronces et des racines jaillirent du sol pour entraver les membres du démon. Avant même de pouvoir réfléchir elle tourna son épée vers le nouvel arrivant, qui elle s'en aperçut alors devait être un satyre, être qu'elle n'avait alors jamais vu que dans les légendes pour enfants. Mais elle ne fut pas non plus étonnée, car après sa rencontre avec un Loup parlant, elle ne s'interrogeait pas sur la possible existence des satyres. Restait il encore à savoir si cet hybride était un allier, chose rare sur ces terres dévastées.
Le général fit signe à ses hommes de rester dans leur position. Elle allait parler au nouveau venu, quand elle l'entendit prononcer des paroles qu'elle comprit. Il semblait que le Satyre avait quelque chose à voir avec le Loup. Une vengeance. Sur le qui vive, Franasie garda l'épée levée, prête à toute éventualité et dit:


- Qui que vous soyez, vous l'avez mit dans un état tel qu'il ne nous nuira plus pour l'instant. Mais êtes vous ami ou ennemi?

Question cruciale il allait sans dire. Elle serait déterminante dans la suite des évènements, car si le Loup était hors course, il y avait là un nouvel ennemi de taille s'il s'avérait qu'il ne leur voulait pas de bien. Ennemi en pleine possession de sa force et apparemment aussi de pouvoirs. Le générale et ses hommes attendaient en sueur la réponse que le leur donnerait leur "sauveur".
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé
MessageSujet: Re: Les imprévus d'une mission

Revenir en haut Aller en bas

Les imprévus d'une mission

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Rapport : Mission de bataille à 1500 points ork vs tyty» Première mission» Une mission pour changer la face d'Haïti !» Libellé de la lettre officielle de démission du Commissaire Claudy Gassant» Ordre de Mission
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nelendark la croisée des mondes fantastiques :: Les étendues grises :: Les marécages-