Nelendark la croisée des mondes fantastiques
Bonjour à toi Nelendarkien!
Ce forum a vécu son temps et est désormais en repos.
Tu peux cependant retrouver l'admin dans un nouvel univers, sur Lombredelondres.forum2jeux.com
A bientôt!


 
AccueilPortailFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez|

Nouveau départ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
AuteurMessage
Crépuscule
Voyageur
avatar
Féminin
Nombre de messages : 77
Age : 28
Race : Elfe
Activité : Bergère et guerrière
But /occupations : Suivre les ordres
Age d\'apparence : 24 ans
Résidence : Partout
Penchant : neutre-mauvais
Particularité physique visible : cicatrice à la poitrine
Date d'inscription : 28/11/2006
MessageSujet: Nouveau départ Sam 4 Juil - 23:20

    Comme il était dur de se relever après être restée tant de temps allongée et immobile, sans vie. Les choses les plus simples, comme respirer, lui étaient devenues difficiles. Finalement l'insolite Crépuscule y était parvenue. Elle s'était retrouvée seule, là sur le sol du cimetière, le nécromant parti mais son ordre encore parfaitement présent en elle, comme ancré. Elle le refoula et décida d'y repenser plus tard.

    Alors, péniblement, elle s'était retirée de la fange dans laquelle il l'avait laissée. Elle marcha sans but réel, tentant de se repérer en s'aidant de ses souvenirs brumeux. Sur son chemin elle trouva ce qui semblaient être d'anciennes habitations, abandonnées ou pillées selon les lieux qu'elle traversait. Dans l'une d'elle la jeune femme y trouva divers guenilles pour la plupart en piteux état et éparpillées, parfois même accrochées ci et là comme de sombres silhouettes de pendus. Elle foula encore de nombreuses masures avant de tomber sur un coffre dissimulé sous un lit. Dans celui-ci tout un « équipement » de religieuse l'attendait, emmitouflé d'une longue cape aux reflets verdoyants aux grès des mouvements.

    Elle prit le paquet tel quel et continua sa route pour arriver aux abords d'un lac aux eaux troubles. C'est à cet instant même, à la vue de ces eaux, qu'elle se sentie extrêmement souillée. Sale, puante, repoussante. Sans réfléchir plus longtemps elle laissa tomber ses affaires nouvellement acquises et se plongea telle qu'elle dans l'eau glacée qui s'avéra plus profonde qu'elle ne le laissait paraître.

    Le contact fut pénible. Dès qu'elle n'eut plus pied elle sombra lourdement dans des méandres aquatiques mélangés à de grandes plantes visqueuses. Le son s'atténua et bientôt ses mouvements de bras, ridicules au début, ralentirent pour remuer doucement et presque gracieusement au grès de l'eau. Ce n'était pas une nouvelle mort, bien au contraire. Cet être qu'on nommait autrefois Crépuscule, renaissait dans ses eaux aux habitants douteux. C'est alors qu'elle perçut une vision ou un genre de rêve éveillé, entre conscience et inconscience.

Elle n'avait jamais cru en une quelconque religion ni même en une divinité. Pourtant elle était là, à se cacher sous un long et sombre manteau, mais bien présente dans cette église. Tout était calme. Alors que faisait-elle céans ? Au premier de ses pas, elle l'ignorait elle-même. Ce lieu l'avait comme attirée et elle était entrée.

Chaque son se répercutait en un écho. C'est à cet instant qu'elle fut enfin et totalement submergée par quelque chose qu'aucun mot ne pouvait traduire. C'est dans cet état d'esprit que la guerrière se dirigeait lentement vers le plus profond de l'église, sur la pointe des pieds, tout en retenant spontanément son souffle.

Sur son passage des particules de poussière se soulevèrent dans une danse virevoltante. Les rayons du soleil colorés par les vitraux, se mêlaient eux aussi à ce ballet improvisé. Crépuscule quant à elle, arriva enfin à la nef seulement éclairée par des bougies éparses, déciminées ça et là, par quelques fidèles.

Et là, toujours dans des gestes lents et aux allures expertes, elle s'agenouilla sur un siège au bois obscur, destiné aux prières. Elle joignit ses mains et courba la tête. C'est seulement à cet instant qu'elle prit conscience des chants entonnés, retentissant pourtant dans tout l'endroit et ce bien avant qu'elle ne fasse son entrée. C'est donc à ce moment qu'elle leva les yeux pour apercevoir un groupe de femmes au nombre de cinq, toutes concentrées dans l'alcôve principale, baignant dans les lueurs chatoyantes et irisées d'un début de crépuscule passant au travers d'une rosace.

Cette simple scène suffit à former quelque chose en elle. Sérénité. Repos du corps et de l'esprit. Tout ceci s'associant à un sentiment de chaleur au niveau du cœur. Une sensation qui s'accrut grâce à une nouvelle vision ; celle d'un individu. Homme ou femme sous ces tissus qui le dissimulaient ? Tout ce qu'elle savait c'est qu'une sorte d'aura et de respect se dégageaient fortement de cette personne. Elle aussi semblait prier, mais dans une telle concentration qu'elle semblait littéralement transportée.

Des gouttes perlèrent doucement de ses yeux pourpres. Ces yeux qu'on disait insensibles laissaient s'échapper des larmes à la simple vue d'une créature, un chapelet entrelacé à ses doigts, en train de prier. Stupéfaite, comme ensorcelée, elle ne pouvait plus en détacher son regard.

Dehors, la nuit posait lentement son voile sombre et étoilé.


    Au fur et à mesure que la vision devint nébuleuse, la réalité reprenait le dessus. Elle, sous l'eau, des vibrations dans le sol se répercutant jusqu'à elle puis une ombre, là, juste au dessus d'elle.
    Quelqu'un l'attendait.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Nouveau départ

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» 01. Episode n°1 ; Un nouveau départ» Petite Ode ○ La chanson du désespoir où la mélodie d'un nouveau départ ?» Une fin signifie seulement un nouveau départ...[Mahiru et Dan]» A l'aube d'un nouveau départ [AJ Lee]» Besoin d'un nouveau départ
Page 1 sur 1
Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Nelendark la croisée des mondes fantastiques :: Le croisement :: Le Lac-